CALADINFO

CALADINFO

10 - ASAFPI : accueil des familles de la maison d'arrêt de Villefranche


L'ASAFPI association de soutien et d'accueil des familles de la maison d'arrêt : une forte équipe de bénévoles

L'ASAFPI association de soutien et d'accueil des familles de la maison d'arrêt : une forte équipe de bénévoles

 

L'association a tenu son assemblée générale ce mercredi 22 mars à la maison d'arrêt de Villefranche et une bonne partie des 36 bénévoles était présente, ainsi que les aumôniers catholiques, et sympathisants.

 

Anne Delannoy la présidente a donné le bilan des multiples actions des membres de l'association qui ne prennent jamais de vacances mais sont bien présents au local de l'accueil des familles de la rue Lavoisier, en se relayant les 52 semaines de l'année, assurant 7 parloirs hebdomadaires, dont les parloirs familles. Vente de sacs, téléphonie, aide pour les demandes de permis de visite, etc... sont proposés.

 

Il est possible d'obtenir tous les renseignements utiles aux familles sur le site internet de l'association : www.asafpi.fr et également de télécharger les imprimés à remplir.

 

Le directeur David Schots et son adjoint Julien Bernard, ont répondu aux nombreuses questions des bénévoles, tant sur le fonctionnement interne (bibliothèque, canal vidéo...) que sur les problèmes pratiques qui posent souci comme la préparation à la sortie d'un détenu, les suspensions de permis, les soucis de parloirs familles, etc...

 

L'association recherche en permanence des bénévoles pour permettre de poursuivre cette lourde tâche et il est possible de répondre par contact sur le site.

 

A noter que François Dufresne à l'origine de cette association et secrétaire jusqu'à 2016 a été promu président d'honneur !

asafpi.jpg
Les membres du bureau, des hyperactifs au service des autres !


22/03/2017
0 Poster un commentaire

L'ASAFPI ACCUEIL DES FAMILLES MAISON D'ARRET CHERCHE BENEVOLES

LES ALLERGIQUES QUI PENSENT QUE LA PRISON N'est réservée qu'à la canaille, peuvent passer leur chemin ! Pour ceux  qui s'intéressent aux autres, en se disant que l'on peut être emprisonné pour dénonciation ou homicide involontaire... vous pouvez lire, SINON JE ME PASSE DES COMMENTAIRES MALVEILLANTS !

LE PROGRES VILLEFRANCHE 28 MARS 2015

asafpi 2015.jpeg


12/04/2015
0 Poster un commentaire