CALADINFO

CALADINFO

03 - 01 - INFORMATIONS


CENTRES D'AIDES A VILLEFRANCHE

DES PERSONNES QUI DORMENT DEHORS OU DANS LEURS VOITURES, en 2018 cela ne devrait pas exister ! AIDONS NOUS A AIDER LES AUTRES PAR NOS SIGNALEMENTS, NE DITES PAS QUE TOUT LE MONDE LE SAIT, ce n'est pas vrai ! Nous les associations, découvrons les catastrophes au quotidien ! PARTAGEZ MASSIVEMENT, AFFICHEZ DEVANT VOS LOCAUX... ET SURTOUT... SIGNALEZ..


Le Lien

Au 190 rue Gantillon, une structure a été mise à disposition par la Ville pour accueillir les Restos du coeur, le Secours catholique et le Secours populaire.

Les Restos du coeur
Différents services vous sont proposés tels que : pôle santé, garderie (pendant la distribution de marchandises), aide à la personne, conseil budgétaire, cafétéria réservée aux personnes accueillies vestiaire bébé.
Restos du cœur, campagne d'hiver :
La distribution aura lieu les mardis de 9h à 15h30 et de 17h30 à 18h30 ainsi que les vendredis de 9h à 15h30.
Le vestiaire bébé sera ouvert les jeudis matins de 8h30 à 10h30.

Le Lien
190 rue Gantillon
ad69.villefranche@restosducoeur.org
Infos au 04 74 60 00 44

 

Secours Populaire

Lundi et jeudi de 14h à 16h30

04 74 60 65 58


Secours Catholique

Mercredi de 9h30 à 12h

04 26 47 30 01

devillefranchesecourscatholique@sfr.fr

 

 

Croix Rouge Française

Président : Eric Sault
La vesti-boutique de la Croix Rouge de Villefranche continue son développement et ouvre désormais chaque deuxième samedi après-midi à partir du 11 mars de 14h à 17h30.
D'ores et déjà ouvert tous les après-midis, c'est désormais le week-end également que vous pourrez tous chiner, permettant ainsi à la Croix Rouge de diversifier sa clientèle et d'augmenter ses recettes pour les personnes démunies, soit plus de 15 000 bénéficiaires en 2016 pour l'ensemble de l'unité Rhône Nord.
Tous ces objets sont le fruit de dons de particuliers ou d'enseignes, ils sont triés, nettoyés et restaurés par des bénévoles (en 2016 : 50 000 articles).
1860 route de Frans 
04 74 65 35 60

ul.rhone-nord@croix-rouge.fr

 


Calad'Ajef

L'association Jeunesse, Enfance et Famille propose des colis d'urgence, des repas chauds en hiver.

Dominique PAPAYANI

Rue de Prony

04 74 62 05 35

www.caladajef.fr

 

L’objectif du plan froid est d’accueillir l’hiver, en extrême urgence, des hommes et des femmes isolé(e)s, des couples ou des familles.Ces personnes sont accueillies au centre d’hébergement d'urgence.

  • Ce centre est situé au 461 rue Robert Schuman à Villefranche et géré par le Foyer Notre Dame des sans-Abri .
  • Ce service fonctionne en général de novembre à mars, de 15h à 23h pour l’accueil.
  • Chaque année, environ 80 personnes trouvent ainsi refuge auprès de ce centre d’hébergement.

 

 

« LA HALTE » à Villefranche,
Habitats Logement temporaire.

 

Le Service d’Accueil et d’Hébergement d’Urgence a réorienté son activité vers l’accompagnement social lié au logement et l’hébergement de jeunes de moins de 25 ans et de famille monoparentale dans le cadre de l’Aide au Logement Temporaire.

 

Ancien SAHU, les Locaux de la Halte sont installés au cœur de la ville et aux pieds des immeubles du 411 rue Déchavanne à Villefranche-sur-Saône. 
L’ASEA Halte est engagée de longue date dans la lutte contre l’exclusion.

 

 

L’objectif du plan froid est d’accueillir l’hiver, en extrême urgence, des hommes et des femmes isolé(e)s, des couples ou des familles.Ces personnes sont accueillies au centre d’hébergement d'urgence.

  • Ce centre est situé au 461 rue Robert Schuman à Villefranche et géré par le Foyer Notre Dame des sans-Abri .
  • Ce service fonctionne en général de novembre à mars, de 15h à 23h pour l’accueil.
  • Chaque année, environ 80 personnes trouvent ainsi refuge auprès de ce centre d’hébergement.



Les bras ouverts
Aide alimentaire et aide à la personne

- Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h : renseignements et accueil de jour 
Distribution alimentaire 
Mardi et jeudi de 13h30 à 17h
420 rue Claude Vignard

04 74 09 12 03

 

le lien.jpg

 

RAJOUT AU FUR ET A MESURE DE MES TROUVAILLES 18 02 2018

:

 

 

  • 115 VEILLE SOCIALE TELEPHONIQUE

     

- Maison de la Veille Sociale du Rhône – SIAO - 246 rue Duguesclin - 69003 LYON

Tél :  04 78 95 00 01 -

*antenne à Villefranche dans les locaux du CCAS rue Paul Bert, sur rendez-vous, pour vous écouter, vous renseigner, vous diriger..

 

La Maison de la Veille Sociale du Rhône porte le SIAO du département :

recueil de la demande d'hébergement des personnes privées involontairement de domicile personnel,

orientation vers l'offre d'hébergement disponible auprès des structures adhérentes du groupement,

soutien de la sortie d'hébergement vers le logement social. La MVS porte également l'observatoire départemental de la demande et de la réponse en matière d'hébergement et logement aux personnes sans domicile.

 

- MARAUDES A VILLEFRANCHE : elles sont organisées les lundis et mercredi de 16 h à 20 h du 1er novembre au 31 mars, par LA HALTE comprenant aussi des bénévoles d'horizons divers comme La croix rouge.

 

LE DROIT AU LOGEMENT : DALO :

 

Le droit au logement est garanti par l’Etat, dans les conditions prévues par les textes, aux personnes qui ne peuvent accéder par leurs propres moyens à un logement décent et indépendant. Pour celles dont les démarches ont été vaines, la loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable a créé des dispositifs de recours. La loi ouvre aux personnes qui sollicitent l’accueil dans une structure d’hébergement des recours semblables à ceux dont disposent les demandeurs de logement.

La loi du 5 mars 2007 institue un droit au logement ou à l’hébergement pour les personnes qui ne peuvent en obtenir par leurs propres moyens. Ce droit est dit opposable, c’est-à-dire que le citoyen peut demander à une commission de reconnaître son droit en déposant un recours amiable. L’État est garant de ce droit et doit faire reloger ou héberger les personnes reconnues prioritaires. Le préfet de département mobilise les organismes de logements sociaux ou les gestionnaires d’hébergement ou de logements temporaires pour reloger ou héberger les personnes.

 

 

. Il faut se trouver dans l’une des situations suivantes : être dépourvu de logement, c’est-à-dire sans domicile fixe ou hébergé par une autre personne ; être menacé d’expulsion sans possibilité de relogement ; être hébergé dans une structure d’hébergement ou logé de manière temporaire dans un logement ou un logement-foyer, en attendant un logement définitif ; être logé dans des locaux impropres à l’habitation, insalubres ou dangereux ; être logé dans un local manifestement suroccupé ou non décent, à condition d’avoir à charge au moins un enfant mineur ou une personne handicapée ou de présenter soi-même un handicap ; être en attente d’un logement locatif social depuis un délai supérieur à celui fixé par le préfet (délai qui varie d’un département à l’autre) et ne pas avoir reçu de proposition adaptée à ses besoins à l’issue de ce délai.

Il faut avoir fait des démarches pour trouver une solution de logement et avoir déposé une demande de logement social, régulièrement renouvelée. Il faut donner le numéro unique d’enregistrement de la demande dans le formulaire de recours. Sinon, le recours amiable devant la commission de médiation risque d’être rejeté ou le relogement en cas de décision positive, retardé. A défaut, il faut pouvoir justifier pourquoi l’on n’a pas déposé une telle demande et avoir fait d’autres démarches, comme avoir engagé une action auprès du propriétaire qui loue .

 

Site internet : LES SERVICES DE L'ETAT DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE -


06/02/2018
0 Poster un commentaire

AIDE AUX VICTIMES AVEC TANDEM : BILAN 2016

        Ce mois de septembre en sous-préfecture, TANDEM, conjonction de deux structures d'aide aux victimes remplaçant l'ADAVEM, soit le CIDFF et LE MAS, faisait le bilan très performant d'une année d'action.

 

         Ouvert toute l'année depuis juin 2016 rue Paul Bert,  avec un relais de quelques jours en août, les actions d'accueil, d'écoute et d'information aux personnes sur leur droit, la connaissance des lois et des procédures, le diagnostique des difficultés juridiques, le tout afin de permettre une orientation spécifique, a permis de proposer 157 permanences au cours desquelles 565 personnes ont été reçues, sur les communes d'Anse, Beaujeu, Belleville, Le Bois d'Oingt, Tarare, Villefranche, Thizy.

 

          Parmi les demandes, le droit de la famille, le droit du travail, l'aide juridictionnelle, la consommation, autres cas. L'équipe est composée d'une chargée d'accueil et on peut laisser un message aussi en dehors des heures, sur le répondeur téléphonique, de trois juristes, de deux intervenantes sociales, et d'un réseau de psychologues.

 

           Les intervenants ont constaté qu'il y avait de plus en plus de dossiers avec une hausse en lien avec les violences conjugales, les violences intrafamiliales, beaucoup aussi de femmes victimes. Mais il y a aussi beaucoup de questions sur les homicides, les abus de faiblesse, les accidents de la circulation, le harcèlement scolaire ou au travail, des vols, abus de confiance, destructions, dégradations volontaires.... etc...

 

Il existe aussi des actions types, comme celle de fin 2016 : Femme, mère, le choix de l'emploi, ou encore la réalisation des stages de citoyenneté, de même que des aides spécifiques avec le Centre Feydel qui regroupe un centre d'insertion de 28 places pour l'accompagnement d'adultes isolés en situation de souffrance psychique et 51 places pour l'accueil et l'accompagnement de ménages avec enfants en situation de vulanrabilité. Une pension de famille sur Gleiz" propose 24 appartements individuels avec un processus autonomisation et insertion ... 

 

L'accueil se tient 90 rue Paul Bert tél 04 81 04 11 90 : mail accueil.tandem@gmail.com

N'hésitez pas à vous renseigner.

Tandem bilan année 2016.jpeg


16/09/2017
0 Poster un commentaire

SOUTENEZ LES PROJETS DE REBOISEMENT EN CASAMANCE, par IEFR

Reboisement de la mangrove à Kabadio en Casamance.

par Il était une fois une rencontre

Reboisement de la mangrove à Kabadio en Casamance.

par Il était une fois une rencontre

 
Reboisement de la mangrove à Kabadio en Casamance. - Il était une fois une rencontre

Un geste pour une empreinte

 

Ensemble, reboisons la mangrove et prenons soin de la terre, pour que la jeunesse de Kabadio puisse continuer à y faire son chemin !
 
Interview de Moustapha Diabang, membre de l'Association des Jeunes Unis de Kabadio (AJUK), directeur aux sports de l'Association sportive et culturelle (ASC) et coordinateur du projet de reboisement - février 2017.
 
 
 
 
 

 
 
 

Nous vous remercions d'avoir pris le temps de lire, voir, écouter, de vous intéresser à ce phénomène qui dépasse les frontières de notre pays... mais pas de notre capacité d'agir !

Pour passer à la prochaine étape, faire un geste pour laisser son empreinte, c'est en haut à droite de l'écran !
 
A bientôt à Villefranche-sur-Saône, à Kabadio, ou sur les réseaux sociaux !
 
 

Nos partenaires:

Nous remercions également nos partenaires avec qui nous avançons dans ce projet.
 

Parrain du projet, SEM Alioune Diop, Consul général du Sénégal à Lyon

 
 
+ d'infos sur la démarche de Quat'rues :  http://www.quat-rues.com/commerce-vetements-equitable.php
 
 
 

 

Lucas Riedinger 
28/05/2017
 
Sophie Didier 
23/05/2017
Belle initiative et Anouk m'a tant parlé du projet et du village que c'est une évidence de vous soutenir, même un petit peu...
SOPHIE BONNIN 
23/05/2017
Magnifique projet !!!!

 

IEFR page facebook


29/05/2017
0 Poster un commentaire

AIDE AUX VICTIMES AVEC TANDEM

Invitée en tant que présidente du comité de défense des locataires de belleroche, j'étais hier soir à l'inauguration officielle de la nouvelle structure TANDEM, qui remplace ce qui fut autrefois L'ADAVEM, et est désormais composé de LE MAS et du CIDFF.

 

Outre les présidents des associations, le Procureur et le Préfet délégué à la défense et sécurité du Rhône qui confirme les actions pour la prévention de la délinquance et le soutien afin d' éviter la récidive. Cependant le Préfet insiste également sur l'effort financier exceptionnel du Ministère de la justice en matière d'aide aux victimes, avec une augmentation non négligeable des subventions.

 

A Belleville, un projet "Egalité citoyenneté" afin d' échanger et proposer sur le Vivre ensemble, sera soutenu ! Autre belle initiative de toutes ces entités !

 

Le plus de la structure : adresse :  90 rue Paul Bert donc en centre ville pour Villefranche, plus facile d'accès ! Mais également les permanences délocalisées comme vous le verrez sur l'affiche ! Et n'oubliez pas qu'un renseignement ne coûte rien !

 

Pour prendre rendez-vous accueil.tandem@gmail.com

 

Tandem.jpeg

DES FICHES SERONT A DISPOSITION AUX PERMANENCES DU COMITE DE DEFENSE DES LOCATAIRES DE BELLEROCHE

 

 


16/09/2016
0 Poster un commentaire

JOURNEES EUROPEENNES DES DROITS DES PATIENTS

Cette semaine est une semaine européenne des droits des patients !

Ne prenez pas l'info à la légère vous êtes TOUS concernés

 

Nous serons nombreux dans les établissements hospitaliers, comme François DESCAILLOT et moi-même à la CLINIQUE DU BEAUJOLAIS ce LUNDI 18 AVRIL de 11 h à 16 h dans l'entrée !

 

Nous dépendons du CISS RA collectif inter associatif sur la santé Rhône Alpes, et avons fait des formations pour devenir R.U. représentants des usagers.

 

Nous vous expliquerons :

- ce qu'est une représentant des usagers,

- la nécessité de nommer PAR ECRIT une PERSONNE DE CONFIANCE, quel que soit votre âge (cela ne fait pas mourir plus vite)  c'est-à-dire celle qui décide à votre place si vous en êtes empêché pour x raisons (coma, perte de mémoire....)

- il ne faut pas confondre : personne à appeler en cas d'urgence si vous avez un accident et qui a un véhicule pour venir vous voir de suite, et la personne de confiance à laquelle vous avez expliqué tous vos souhaits : non acharnement thérapeutique, souhait de rester le plus longtemps possible à votre domicile, souhait de ne pas vous faire opérer si vous ne le souhaitez pas, etc.

- nous vous expliquerons LA CHARTE EUROPEENNE DES DROITS DES PATIENTS

 

et répondrons à vos questions.

charte européenne du droit des patients.jpeg

L'usager ou l'habitant,  comme on souhaiterait l'appeler au département dans l'équipe intervenant sur les SCHEMAS DES SOLIDARITES, a des droits depuis la loi de 2002 ! Encore faut-il connaître ces droits et les faire appliquer !

 

A la POLYCLINIQUE DU BEAUJOLAIS nous sommes présents tous les deux mois pour examiner les envois de plaintes. Mais heureusement tout n'est pas si noir !!!!  Et la clinique n'hésite pas à nous faire connaître ! Preuve de leur bonne foi et de leur engagement vis-à-vis des malades

 

NOUS AURONS  UNE REUNION AU DEPARTEMENT LE 26 AVRIL pour évoquer nos interrogations devant les élus pour ce qui est du SCHEMA DES SOLIDARITES ! 

 

Marie-France ROUX-BALANDRAS 17.04.2016


17/04/2016
0 Poster un commentaire