CALADINFO

CALADINFO

Réflexions sur l'actualité


Les corbeaux, étourneaux, sont une plaie en ville

Comment se débarrasser des nuisances qui causent aussi des dégâts monstres sur les carrosseries... chacun cherche...

Voilà ce que j'ai trouvé sur internet ! Pas de solutions miracles... mais... des solutions !

 

Gardez vos poubelles à l'abri des corbeaux. I

 

Couvrez et cachez le compost. 


Installez des nids qui ne laissent pas entrer les corbeaux.
 


Taillez les branches mortes des arbres.
 


Installez des piques sur le toit et les clôtures.
 Ces piques sont vendus sous forme de ligne ou de carrés, elles sont faciles à installer et elles empêchent les oiseaux de venir se poser quelque part. Cela réduit les surfaces sur lesquelles les corbeaux peuvent se percher, ce qui les éloigne de chez vous.

 

Utilisez un gel transparent sur les branches et autres surfaces. Vous pouvez en acheter en magasin de bricolage ou sur Internet. C'est une substance collante non toxique qui ne modifie pas l'apparence des fenêtres ou des arbres comme le font les piques.


Dérangez-les juste avant le crépuscule.
 En leur faisant peur à la tombée de la nuit, vous les empêcherez de passer la nuit dans votre jardin.


Utilisez de faux animaux.
 

 

Effrayez-les avec des objets qui lancent des reflets [12]. Ils vont avoir peur des objets qui bougent et réfléchissent la lumière.

 

Dans la plupart des pays, il est interdit de tirer sur les corbeaux, si c'est une solution que vous envisagez, vous devriez d'abord vérifier auprès des autorités compétentes que vous en avez le droit.

  • La plupart des animaux en plastique ne vont leur faire peur que pendant une certaine période. Une fois qu'ils comprennent que l'animal n'est pas vrai, ils ne vont plus avoir peur.

  • Il existe des appareils qui affirment les effrayer en émettant des ultrasons. Les oiseaux ne sont pas sensibles aux ultrasons, donc cela ne sera pas une solution efficace

 

Se débarrasser des corbeaux et corneilles est le souhait de certaines municipalités et de certains habitants ou exploitants. D’ailleurs, si vous êtes sur cette page, c’est probablement le vôtre aussi. Et pour cause : ces oiseaux peuvent être à l’origine de nombreuses nuisances. Plusieurs solutions permettent alors de se débarrasser des corbeaux et corneilles. Basé sur ReimsChâlons et TroyesHPE3D, spécialiste anti-nuisibles éco-responsable, vous accompagne dans cet exercice

 

Pourquoi se débarrasser des corbeaux et corneilles ? Plusieurs nuisances peuvent faire naître une volonté de se débarrasser des corbeaux et corneilles. Les désagréments viennent tout d’abord par la pollution sonore, engendrée par ces oiseaux. Sachant que certains de ces corvidés évoluent en groupe de plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’individus, leurs cris sont souvent pointés du doigt. Bien entendu, les salissures et les dégâts liés à leurs déjections s’ajoutent à cette première nuisance. De plus, ces oiseaux provoquent une pollution en perçant les sacs plastiques des poubelles lorsqu’ils cherchent à manger. Enfin, les exploitants agricoles peuvent déplorer les dégâts sur leur exploitation, provoqués par ces volatiles. Se débarrasser des corbeaux et corneilles peut alors se faire de plusieurs façons.

LUTTER CONTRE LES CORBEAUX : L’EFFAROUCHEMENT PAR LA FAUCONNERIE

L’une des manières de se débarrasser des corbeaux et corneilles est l’effarouchement par la fauconnerie. Le but est ici d’effrayer les oiseaux nuisibles avec des rapaces entrainés à cet exercice par un Maître Fauconnier. Cette méthode est par exemple utilisée par certains producteurs pour protéger leur récolte. En parallèle, elle peut être adoptée pour lutter contre les corbeaux et corneilles en ville ou sur n’importe quelle zone urbaine, industrielle, touristique, ou aéroportuaire. Pour se débarrasser des corbeaux et corneilles de façon efficace, il faut alors le passage répété de plusieurs rapaces. Plusieurs rapaces sont nécessaires s’il y a beaucoup d’oiseaux à effaroucher. Ainsi, les volatiles les moins courageux fuiront les premiers, rapidement suivis par les autres individus de leur groupe.

L’avantage de cette méthode est d’apporter des résultats immédiats, tout en respectant l’environnement et les animaux. En effet, se débarrasser des corbeaux et corneilles par cette technique ne cause aucun dommage sur les lieux et aucune blessure aux oiseaux nuisibles.

Pour se débarrasser des corbeaux et des corneilles, il est utile de se faire accompagner par des professionnels. Cela vous garantit des résultats satisfaisants et durables. HPE3D, spécialiste anti nuisibles propose alors de multiples solutions pour se débarrasser des corbeaux et corneilles. Nous sommes en mesure de pratiquer l’effarouchement par la fauconnerie, dans le respect de l’environnement et de la faune locale. Nous pouvons pratiquer cet exercice sur Reims, où notre entreprise se situe mais aussi sur le reste de la France. De plus, nous proposons divers produits anti corbeaux, toujours éco-responsables. Avec HPE3D, se débarrasser des corbeaux et corneilles de façon éthique, écologique et durable est donc possible. Et pour précision, nous pouvons aussi vous accompagner dans la lutte contre les rats, les souris et de manière générale à lutter contre les nuisibles.

AUTRE PLAIE DES QUARTIERS LES PIGEONS, hélas les habitants continuent à les nourrir (malgré la récurrente  pose d'affiches)  ce qui amène aussi des rats... nous en sommes infestés au mépris de ceux qui pensent que ce n'est pas leur problème, l'incivilité étant aussi croissante que l'insécurité,  pourtant nous vivons sur ces égoûts de rats écoeurants ! 

elegage rue martini.jpg

Un bon élagage empêche les intrus de faire leurs nids.....


09/01/2018
0 Poster un commentaire

FAUX ISLAMISTES MAIS VRAIS TERRORISTES



TERRORISME : Le monde est fou... depuis toujours... et on condamnera encore de faux coupables, pour nous dédouaner de notre impuissance, au lieu de chercher des solutions, et la manière de se serrer les coudes...contre CES FAUX ISLAMISTES mais VRAIS TERRORISTES !



AFFAIRE DREYFUS... extrait Wikipédia

... « Malgré les menées de l'armée pour étouffer cette affaire, le premier jugement condamnant Dreyfus est cassé par la Cour de cassation au terme d'une enquête minutieuse, et un nouveau conseil de guerre a lieu à Rennes en 1899. Dreyfus est condamné une nouvelle fois, à dix ans de détention, avec circonstances atténuantes. Dreyfus accepte par la suite la grâce présidentielle, accordée par le président Émile Loubet. C'est en 1906 que son innocence est officiellement établie au travers d'un arrêt sans renvoi de la Cour de cassation5. Réhabilité, le capitaine Dreyfus est réintégré dans l'armée au grade de commandant et participe à la Première Guerre mondiale. Il meurt en 1935.

Les conséquences de cette affaire sont innombrables et touchent tous les aspects de la vie publique française : politique (elle consacre le triomphe de la IIIe République, dont elle devient un mythe fondateur6 tout en renouvelant le nationalisme), militaire, religieux (elle ralentit la réforme du catholicisme français, ainsi que l'intégration républicaine des catholiques), social, juridique, médiatique, diplomatique et culturel (c'est à l'occasion de l'affaire que le terme d'intellectuel est forgé). L'affaire a également un impact international sur le mouvement sioniste au travers d'un de ses pères fondateurs : Théodore Herzl et de par l'émoi que ses manifestations antisémites vont provoquer au sein des communautés juives d'Europe centrale et occidentale. ….»

DURANT COMBIEN D'ANNEES AVONS NOUS ETE ANTISEMITES ? Ce qui nous a conduit a ces guerres meurtrières et assassines !

ARLETTY : une magnifique comédienne de talent, condamnée pour avoir aimé, parce qu'après guerre, il était de bon ton de faire croire qu'on avait été un « bon résistant », la milice bien française, en particulier... se venger sur une femme amoureuse, quelle gloire !!!!!! Et pendant cette guerre, on a bien mis tous les allemands dans le même bateau... pourtant certains, car ils n'étaient pas tous nazis,  ont du sauver des vies, aussi ! 



LE MARECHAL PETAIN : UN VIEILLARD qu'on a envoyé d'emblée à l'échafaud, mais que foutait-il dans cette galère, à se mouiller pour les autres, les plus jeunes, qui n'auraient pas voulu de cette place ! Bien facile après coup de dire ce qu'il aurait du faire ou ne pas faire, mais où étaient -ils ceux qui auraient du être en France et agir ? Attention, je ne minimise pas du tout ce qui s'est passé à Vichy, simplement, ce n'était pas à ce vieillard à prendre un tel poste, à son âge... mais ceux qui auraient du être à sa place, ont été bien contents de ne pas avoir à tenir ce poste suicidaire et à pouvoir garder « les mains propres »..... si on peut dire.... !



SACCO ET VENZETTI :

Des coupables en puissance , c'était plus facile, là encore, de mal juger et de condamner les yeux fermés !

..........« En 1917, lors de l’entrée en guerre des USA, la propagande anarchiste consistait essentiellement à déconseiller aux travailleurs de servir dans l'armée. Ceci n’est évidemment pas du goût des autorités américaine qui intensifie la répression envers les réfractaires et les anarchistes. D’origines italiennes et anarchistes convaincus, Nicolas Sacco et Bart Vanzetti s’étaient réfugiés au Mexique pour échapper à la mobilisation. C’est au sud du Rio Grande qu’ils font connaissance. 

 

A la fin de la guerre, on observe un raidissement et un repli sur soi de la société américaine. Le contexte social américain n’est pas tendre envers les mouvements de gauches et, en particulier, le mouvement anarchiste. De plus, un climat xénophobe pèse alors sur l’Amérique : limitation de l’immigration (1924), activités du Ku Klux Klan, défense de l'identité WASP (White Anglo-Saxon Protestant),… Pour ne rien arranger, certains anarchistes confondent débat d’idée et terrorisme. De nombreux Américains ne font plus la différence entre l'activiste anarchiste et le militant qui exerce sa propagande sur son lieu de travail, dans son quartier, ou par la parole et son comportement.  

Le 5 mai 1920, Sacco et Vanzetti, qui étaient rentrés aux Etats-Unis, sont arrêtés dans un tramway à Brokton. On les accuse d’un double hold-up : le 24 décembre 1919 à Bridgewater et le 15 avril 1920 à South Braintree, où deux convoyeurs avaient été abattus. Le 16 août, seul Vanzetti est condamné (15 ans de prison). Être anarchistes et immigrés Italiens ne joue pas en faveur des accusés. Un second procès à lieu pour le braquage et le double meurtre de South Baintree et, malgré l’absence de preuves, ils sont condamnés à la peine capitale le 14 juillet 1921........ » 



FAUX ISLAMISTES MAIS VRAIS TERRORISTES

Quand on est croyant, pratiquant, on ne peut pas se déclamer d'une religion pour tuer à l'aveugle ! Ces gens-là jettent le discrédit sur une religion, alors qu'ils n'ont ni foi ni loi ! Ils tuent aussi les véritables musulmans, ces assassins là ! On se trompe de cible !

Mais en faisant cela, ces faux islamistes se fichent de savoir que l'on va se jeter sur les mauvaises personnes. On fait l'amalgame comme ce fut le cas de tout temps dans l'Histoire du monde ! On condamnera un jour, oui, parce que la foule en délire aime à faire payer, l'être humain étant bien un loup pour l'homme, aimant juger et condamner pour se dédouaner de son mauvais jugement et de sa mauvaise interprétation, et de sa faiblesse à ne pas trouver les solutions, guidé en cela par sa seule fureur ! Alors si la colère est légitime, ne nous trompons pas de combat ! La lutte doit être contre le terrorisme, pas contre la religion musulmane !



Je vais vous donner un exemple, car j'entends d'ici les imbéciles déclamer que si j'avais un membre de ma famille concerné.... : ma fille, autant dire un bien précieux, a eu un accident de moto alors qu'elle était passager. Elle était en réanimation, dans le coma, à la suite d'un traumatisme crânien et d'une hémorragie cérébrale. On ne pouvait qu'attendre et espérer, la boule au ventre et je peux vous dire que ce fut long et douloureux, je n'ai pratiquement pas quitté son chevet pendant des jours et des mois ! Le jeune homme était hospitalisé pour des blessures diverses, mais bien conscient ! Mon fils ami de ce dernier, m'a dit qu'il ne cessait de pleurer. Je me suis rendue dans sa chambre, ses parents étaient présents ! « C'est de sa faute, vous lui en voulez » ? J'ai alors crié : « on lui a coupé la route, il n'a rien pu faire, et vous ne pensez pas que la punition est suffisante, vous croyez qu'il ne se sent pas assez coupable ! » Et c'est moi qui l'ai emmené au chevet de ma fille, comme il me l'avait timidement demandé ! Et je n'ai jamais voulu déposer plainte contre lui. Je n'ai pas l'instinct de la rage folle qui de toute façon n'aurait pas guéri ma fille !... Cela n'a rien à voir... le croyez-vous vraiment ?

 

Marie-France ROUX BALANDRAS 18 08 2017


18/08/2017
0 Poster un commentaire