CALADINFO

CALADINFO

GENDARME OU POLICIER une nette différence parmi la population

Toujours curieuse, j'ai voulu savoir comment la population ressentait le métier de policier et celui de gendarme ! Dans mon sondage très personnel, la différence pour l'habitant lambda, est énorme, les formations aussi !! Bien entendu, je suis allée sur les sites internet et n'ai fait qu'un raccourci des articles... il y a sans doute matière à rajout, mais ce n'est pas non plus une thèse sur les métiers !!!!

 

 

Sondage Ouest France 17 10 2015

 

 

Les Français sont 47% à partager un sentiment de confiance à l'évocation de la police, un score en hausse de 3 points par rapport à juin 2012 (44%, contre 53% en 1999), selon ce sondage

 

Seules 38% des personnes interrogées estiment que la police est « bien intégrée dans la vie des quartiers », soit une baisse de 17 points par rapport à 1999. 37% des personnes interrogées pensent qu'elle « abuse de ses pouvoirs » (47% pensent le contraire) et 27% qu'elle est « raciste », contre 53% à estimer qu'elle ne l'est pas. Le sondage a été réalisé en ligne, du 14 au 16 octobre, auprès d'un échantillon de 1.010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

 

LE PARISIEN 29 12 2013

 

Honnêtes, proches, motivés et efficaces… Les Français aiment leurs gendarmes et leur prêtent des vertus qu'ils n'accordent pas dans les mêmes proportions à leurs homologues civils de la police. C'est la conclusion flatteuse d'un sondage réalisé par le très sérieux institut Ifop pour le mensuel L'Essor de la gendarmerie.

 

Interrogés sur les traits d'image comparés des gendarmes — une force composée de militaires — et des policiers, les Français font état de contrastes plus marqués entre les deux corps de sécurité.

Ainsi, ils estiment que le qualificatif «proches de la population» s'applique plutôt aux gendarmes (35%, même chiffre en 2012) ) qu'aux policiers (15% contre 14% en 2012) et celui d'«honnêtes» davantage aux gendarmes (31% contre 26% en 2012) qu'aux policiers (3% contre 2% en 2012).

 

 

OFFICIER DE POLICE FORMATION :

Obligation de durée

La nomination en qualité d'élève est subordonnée à un engagement de rester au service de l’État pendant une durée de cinq ans à compter de la titularisation.
L'élève ou l'ancien.ne élève qui met fin à sa scolarité plus de trois mois après son incorporation ou qui rompt son engagement doit reverser au Trésor public une somme forfaitaire fixée par arrêté ministériel.

 

Formation initiale des adjoints de sécurité

Une formation rémunérée de quatorze semaines est dispensée aux nouveaux.elles adjoint.e.s de sécurité. Elle comprend:

  • un module de formation générale de 12 semaines en école de police,

  • un stage d'adaptation au site d'une durée de 2 semaines.





Les écoles nationales de police et les centres de formation qui assurent la formation initiale des adjoint.e.s de sécurité sont répartis sur l’ensemble du territoire national. Chaque établissement dispose des structures permettant aux élèves l’apprentissage du métier qui nécessite d’acquérir un ensemble de connaissances, de pratiques et de techniques.





DEVENIR GENDARME



Cette formation permet aux élèves d’acquérir les connaissances attendues aux épreuves écrites du concours de Sous-Officier de Gendarmerie et les accompagne dans leur préparation des entretiens.

Complète et opérationnelle, la formation EFM Fonction Publique vous permettra notamment de :

  • connaître les notions essentielles de français et de culture générale,

  • revoir les connaissances attendues en mathématiques et découvrir les tests de logique,

  • vous entrainer sur les QCM d’anglais,

  • préparer les échanges oraux (avec le psychologue et avec le jury),

  • vous évaluer de façon régulière pour s’assurer de l’acquisition des connaissances,

  • mieux appréhender les épreuves pour gérer le stress,

  • vous familiariser avec votre futur métier. 

La durée moyenne de cette formation est d'environ 12 mois, à raison d’une dizaine d’heures de travail hebdomadaires environ. La durée réelle dépend du rythme de travail de l’élève.

 

Le gendarme est au service des autres

C’est sans aucun doute la première question que vous devez vous poser car la Gendarmerie n’est pas la Fonction publique mais c’est une institution au service de la Républiqueet c’est aussi une arme bien particulière qui a derrière elle une longue tradition (les gendarmes en sont plutôt fiers).
On a souvent tendance à l’oublier, mais la Gendarmerie est encore aujourd’hui un milieu militaire, fortement hiérarchisé où l’on ne compte pas ses heures (un gendarme est « disponible » 24h/24 et 365 jours par an). Notez aussi que la Gendarmerie ne possède pas de syndicats (c’est interdit) mais des instances consultatives, ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Bref, quand on entre dans la Gendarmerie, on est d’abord au service des autres et pas au service de soi-même.

 

Prépa concours Sous-Officier de Gendarmerie

Le Gendarme assure des missions diversifiées de protection des biens et des personnes. Il est Homme de terrain et au service des citoyens. Il participe à la prévention de la délinquance, aux enquêtes judiciaires, aux missions de secours, au maintien de l'ordre, à la surveillance des routes…

La Gendarmerie Nationale est une institution militaire rattachée au Ministère de l'Intérieur.

Conditions d'accès au concours

Les conditions d'accès au concours de Sous-Officier de Gendarmerie sont :

  • Etre de nationalité française

  • Etre en règle au regard des dispositions du code du service national

  • Présenter une moralité et avoir un comportement compatible avec l’exercice de la fonction de Sous-Officier de Gendarmerie

  • Etre titulaire d’un baccalauréat

  • Ne pas s’être déjà présenté trois fois aux épreuves du même concours

  • Pour les anciens militaires de carrière ou sous contrat : ne pas avoir, dans les conditions fixées à l’article L.4139-5 du Code de la Défense, été radié des cadres ou rayé des contrôles à titre définitif, à l’issue d’un congé de reconversion

  • Avoir plus de 18 ans et moins de 35 ans au 1er janvier de l’année du concours

 

 

Vous êtes titulaire du baccalauréat et vous avez entre 18 et 35 ans ? Tentez le concours de Sous-Officier externe (SOG ou gendarme de carrière).
La Gendarmerie nationale est une des plus anciennes institutions de France résolument tournée vers l’avenir et les nouvelles technologies. La Gendarmerie, c’est aussi une force humaine qui compte, dans ses rangs, un effectif d’environ 100 000 gendarmes répartis sur quelque 3600 brigades de Gendarmerie. La Gendarmerie recrute des Sous-Officiers et leur offre une carrière valorisante ainsi que des opportunités de promotion ou de spécialisation : Gendarmerie mobile et départementale, garde républicaine, GIGN, motard, maître-chien, etc.



30/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi