~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

00020 - Journal du confinement - 24 avril 2020 - 41° jour - "Bistrot ouvre-toi"

Dimanche 26 avril 2020 – 41e jour de confinement et moins 15 ! « Bistrot ouvre-toi »

 

Jolie bouteille

Sacrée bouteille

Je suis seul et je m'ennivre,

Le corona, veut nous priver

Du sang-nectar dela vigne

 

Je tourne en rond,

Dans mon HLM,

Dans la main un fond d'anisette !

Si je sûr de prendre une biture,

C'est que la déprime me guette !

 

Jolie bouteille, sacrée bouteille

Je voudrais être chez Guillemette,

Chez Virginie, ou chez Francky,

Au milieu de tous mes amis !

 

Au bistrot, mieux qu'à l'hôpital,

C'est le meilleur lien social,

Les patrons sont nos confesseurs,

Peines et joies pour not'bonheur !

 

Jolie bouteille, sacrée bouteille,

Si parfois je m'encanaille,

Plus d'solitude ; la vie, l'amitié,

C'est au bistrot qu'on vient les chercher !

 

 

   Je ne sais pas si cela va aider le Gouvernement à prendre une décision rapide pour les réouvertures de bars et restaurants, mais si ça peut donner un coup de pouce (je ris) !

     Dans le quartier nous avons un bar qui détient la licence IV (sur le papier au moins), mais deux autres petits bistrots conviviaux sans alcool, pour le plaisir des retrouvailles, dans lesquels les femmes vont aussi faire un tour le matin, au milieu des hommes qui nous accueillent avec plaisir !

     C'est ce lien qui est indispensable à la vie de quartier, permet d'avoir des nouvelles, d'écouter les joies et les peines de chacun ! D'ailleurs un jour, disait Hichem « on peut être à l'autre bout du monde, sur une jolie plage, on rêve de notre quartier, c'est ici chez nous, on s'y sent bien ! On est né ici » !

Merraba çay lutfen !! Gib le kawa !

 

    Et nous, les « gaulois » comme j'aime à le dire en souriant, parce que nous sommes presques tous français, mais c'est la formule que j'utilise pour nous distinguer ! Nous rejoignons nos bistrots préférés les fins de semaine, faut pas déconner non plus, nos vrais bistrots, un autre monde.. le monde des « je fais la fête autrement » !

    l ne faut pas oublier non plus, le nombre d'emplois que créent ces bistrots, ces restaurants, ces snacks, emplois CDI, jobs supplémentaires pour l'été, emplois intérimaires, tous ceux qu'on laisse sur le carreau en ce moment et auxquels le confinement fait payer un lourd tribu ! Et nous avons tellement besoin de ces moments de plaisir intense, procuré par les rencontres entre amis !

 

Marie-France Balandras

P1160491.JPG

P1160478.JPG

IMG_20190120_112431739_HDR.jpg

P1180783 (1).JPG



26/04/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 359 autres membres