CALADINFO

CALADINFO

0220 - ASAFPI : accueil des familles de la maison d'arrêt de Villefranche


L'ASAFPI association de soutien et d'accueil des familles de la maison d'arrêt : une forte équipe de bénévoles

L'ASAFPI association de soutien et d'accueil des familles de la maison d'arrêt : une forte équipe de bénévoles

 

L'association a tenu son assemblée générale ce mercredi 22 mars à la maison d'arrêt de Villefranche et une bonne partie des 36 bénévoles était présente, ainsi que les aumôniers catholiques, et sympathisants.

 

Anne Delannoy la présidente a donné le bilan des multiples actions des membres de l'association qui ne prennent jamais de vacances mais sont bien présents au local de l'accueil des familles de la rue Lavoisier, en se relayant les 52 semaines de l'année, assurant 7 parloirs hebdomadaires, dont les parloirs familles. Vente de sacs, téléphonie, aide pour les demandes de permis de visite, etc... sont proposés.

 

Il est possible d'obtenir tous les renseignements utiles aux familles sur le site internet de l'association : www.asafpi.fr et également de télécharger les imprimés à remplir.

 

Le directeur David Schots et son adjoint Julien Bernard, ont répondu aux nombreuses questions des bénévoles, tant sur le fonctionnement interne (bibliothèque, canal vidéo...) que sur les problèmes pratiques qui posent souci comme la préparation à la sortie d'un détenu, les suspensions de permis, les soucis de parloirs familles, etc...

 

L'association recherche en permanence des bénévoles pour permettre de poursuivre cette lourde tâche et il est possible de répondre par contact sur le site.

 

A noter que François Dufresne à l'origine de cette association et secrétaire jusqu'à 2016 a été promu président d'honneur !

asafpi.jpg
Les membres du bureau, des hyperactifs au service des autres !


22/03/2017
0 Poster un commentaire

L'ASAFPI ACCUEIL DES FAMILLES MAISON D'ARRET CHERCHE BENEVOLES

LES ALLERGIQUES QUI PENSENT QUE LA PRISON N'est réservée qu'à la canaille, peuvent passer leur chemin ! Pour ceux  qui s'intéressent aux autres, en se disant que l'on peut être emprisonné pour dénonciation ou homicide involontaire... vous pouvez lire, SINON JE ME PASSE DES COMMENTAIRES MALVEILLANTS !

LE PROGRES VILLEFRANCHE 28 MARS 2015

asafpi 2015.jpeg


12/04/2015
0 Poster un commentaire

Accueil des familles à la MAISON D'ARRET

L’ASAFPI ASSOCIATION DE SOUTIEN ET  D'ACCUEIL DES FAMILLES à la Maison d'arrêt de Villefranche,  a un besoin urgent  de bénévoles

Pour Anne, présidente de l’association et Bernadette, les demi-journées passées au local d’accueil des familles à la Maison d’arrêt demandent une écoute, une sensibilité, de la discrétion, de l’humanité, autour d’un encadrement. L’association de soutien et d’accueil des familles de personnes incarcérées, ASAFPI,  est une association de bénévoles qui accueillent les familles de détenus, dans le local d’accueil des familles, devant la maison d’arrêt rue Lavoisier.  Anne et Bernadette reçoivent le mercredi, jeudi, vendredi, samedi, matin ou après-midi, ils, à raison d’une demi-journée par semaine ou plus, afin de renforcer l’équipe actuelle  d’une douzaine d’hommes et de femmes, d’où un manque d’une huitaine de membres.

Bernadette est entrée à l’ASAFPI en 2004

« Nous arrivons à 7 h 45, puisque la porte est ouverte à 7 h 30 par les salariées de Sodexo. Si les visiteurs qui viennent depuis plusieurs mois ont pris leurs marques sur le plan pratique, nous discutons avec eux et leur proposons un café. Ceux qui viennent pour la première fois ont besoin de plus d’attention. Ils peuvent poser du linge dans des sacs qu’ils nous achètent puisque tout est règlementé, avant d’obtenir leur droit de visite qui a lieu par téléphone la première fois. Nous leur communiquons le numéro du service social. Souvent l’anxiété, l’angoisse, l’attente, le trajet plus ou moins long pour arriver jusqu’ici, les déroute,  et ils ont besoin d’une oreille attentive. Ou alors ils ont raté le parloir de quelques minutes en raison du trajet et là c’est le désespoir, mais les cas de figure sont multiples.

 

 

La famille ne sait pas toujours si un détenu vient d'être ou non tranféré à Villefranche et vient demander de l'aide !

Nous pouvons donner les formulaires de demandes de parloirs pour les détenus qui sont jugés,  nous aidons aussi à remplir les dossiers. Il y a un coin enfants et  ce sont les salariés de Sodexo qui gèrent  la garderie. Nous assistons également au  parloir dans l’espace enfants, car tous les enfants d’un détenu accompagnés d’un adulte, peuvent retrouver leur père dans une salle de jeux spécialement aménagée. Notre présence reste discrète.

Des boissons frâiches sont proposées à l'espace accueil et il est possible d'emporter au parloir les bouteilles d'eau non ouvertes !

 

Obtenir aussi les renseignements sur ce qui peut entrer au parloir, éviter tout ce qui est métallique... clés, fermeture à glissières, coques en fer dans les soutien-gorges, etc.. car au bout de deux sonneries, on ne rentre plus ! ....»

Anne, présidente de l’ASAFPI, est entrée dans la structure en 2007

« Quand nous recevons de nouveaux candidats, il faut une période d’essai de plusieurs mois dans des équipes diverses.  Les  mercredis ou samedis il y a nettement plus de monde et l’accueil n’est pas identique.  Nous devons être trois par demi-journées au lieu de deux. Nous devrions être une bonne  vingtaine de bénévoles,  ce qui n’est pas le cas. Nous sommes très encadrés à la fois sur le plan régional par la FRAMAFAD  (fédération régionale des maisons d’accueil) dont le siège est à Lyon et qui nous réunit tous les trois mois. Tous les deux mois, nous avons un indispensable  groupe de paroles de 2 h avec une psycho thérapeute payée par l’ASAFPI, pour exprimer nos ressentis et supporter le poids moral de notre action. La  même psycho thérapeute  reçoit sur rendez-vous gratuitement et en toute discrétion, les  familles qui doivent apprendre à vivre avec un détenu en prison, le premier mercredi du mois de 9 h 30 à 11 h 30.

 

 

INFORMATIONS JURIDIQUES

Tous les vendredis, un bénévole de l’ASAFPI tient une permanence dans le bureau de l’association pour une rencontre confidentielle : mise en contact des familles avec certains organismes ou autres renseignements : parcours du détenu, procédure judiciaire, faire face à différents problèmes d'ordre administratif....

                            Les salariées de « Sodexo Justice Service »  au nombre de deux en permanence  à l’accueil des familles, ont soulagé notre travail en expliquant l’utilisation de la borne pour prise de rendez-vous, comment  remplir les formulaires de demandes de permis de visites. Notre premier rôle étant en effet d’être présents et à l’écoute, dans ce lieu ou familles et amis peuvent se poser et se sentir accueillis sans jugement. »

Pour être bénévole, appeler Anne au 04 74 00 75 55.

 

Pour contacter l’accueil Lavoisier 04 74 62 12 12 du mercredi au samedi de 8 h à 10 h 30 et de 13 h à 16 h.

 

 

 

 


07/03/2012
0 Poster un commentaire