CALADINFO

CALADINFO

0086** KALARACH MOLDAVIE


VILLEFRANCHE BEAUJOLAIS KALARACHE JUIN 2019 : HOMMAGE A EUGENE PAPASTRATIDES

VILLEFRANCHE BEAUJOLAIS KALARACH juin 2019 : début de séance  avec un hommage à Eugène PAPASTRATIDES

 

Ce n'est pas sans une forte émotion que Muriel BLANC,  présidente de l'association de jumelage VBK a voulu débuter cette assemblée générale par l'évocation de celui qui était alors vice-président en 2018. Eugène se rendant en Moldavie régulièrement, y compris par la route pour apporter du matériel ! Eugène dansant le sirtaki à Kalarach ! Eugène dont on qualifiait de « papasseries » ses blagues et son humour empreint de finesse ! Muriel pensant encore à Eugène lors de l'inauguration du Nautile, un autre projet d'Eugène qui travailla longtemps à la SAMDIV ! Une minute de silence a suivi cet hommage.

 

IMG_20190612_194433498_HDR.jpg

 

IMG_20190612_194446045_HDR.jpg

 

VBK : Une situation géopolitique actuelle compliquée, mais un voyage d'octobre 2018, fructueux.

 

Par moins de trois maires de Villefranche, Belleville et Taponas, lors de la rituelle fête d'octobre 2018, avec pour la seconde fois, Philippe Terrier président du FCV et une première pour Saddek responsable du secteur ados de Béligny. Ce dernier pense à un engagement avec les jeunes caladois, après avoir assisté à l' entraînement d'une équipe de foot moldave. De nombreuses délégations étrangères se trouvaient sur le territoire. Toutefois le contexte actuel ne permettra pas la fête de Kalarach ce mois de juin. Il faudra attendre les élections municipales de septembre/octobre pour se projeter, même si sur place on reste confiant. La ville de villefranche poursuit son soutien à la francophonie et permet chaque année à deux enseignants du GREF (groupement des éducateurs sans frontières), de rester deux mois à Kalarach. Un nouvel adhérent a pu ainsi partir début octobre 2019 et rappelait l'importance de ce soutien aux enseignants en français, sur place. Ils ont ainsi pu rencontrer de nombreux professeurs et animer des journées pédagogiques, côtoyant plus de 1 100 élèves répartis sur le district. Toutefois leur rôle se cantonne à être un renfort des enseignants et non pas à évaluer l'éducation apportée aux enfants. Un manque évident de manuels scolaires trop anciens, ainsi que de fournitures cahiers et stylos, mais envoyer ou apporter du matériel devient de plus en plus compliqué. Il est préférable de faire appel à des dons et d'acheter sur place, même si les coûts sont élevés.

 

IMG_20190612_200409801_HDR.jpg

 

IMG_20190612_195526842_HDR.jpg

 

IMG_20190612_195404252_HDR.jpg

 

IMG_20190612_195356329_HDR.jpg

 

IMG_20190612_194820104_HDR.jpg

 

IMG_20190612_194517266_HDR.jpg

VBK LES PROJETS A VENIR :

 

Après l'apport d'eau potable dans le District entre 2007 et 2011, la mise en place d'une station d'épuration pour tout le village, la création de sanitaires dans le lycée de Dereneu (wac et douches) entre 2012 et 2018 pour un montant de 97 000 euros avec la participation de l'agence de l'eau également, et des habitants qui ont creusé les tranchées, il reste beaucoup à faire.

Pour le sport, les équipements sont à prévoir. Un professeur de natation caladois propose des piscines gonflables par exemple, car les lacs ne sont pas forcément utilisables. La salle Simone Cottin doit être rénovée ou installée dans un autre lieu, avec des ordinateurs, imprimantes, et des ouvrages. Les villages étant très éloignés les uns des autres, en longeant des chemins et non des routes goudronnées, un Bibliobus semblerait une bonne formule pourles 21 écoles rencontrées dans ces zones rurales. Olesa qui veut par ailleurs fait découvrir la culture et les traditions moldaves en passant par les recettes de cuisine (en s'insipirant du modèle d'Agir pour les buffets), est en calade, auto-entrepreneur en informatique mais souhait évoquer le tourisme local solidaire et inciter les femmes moldaves à se lancer.

Une autre enseignante du GREF pense elle, à la Petite enfance , avec des partenaires locaux, dans un village du sud de Kalarach, mais en partant des souhaits de la population.

 

UN BUFFET MOLDAVE selon Olesa

Les toasts à l'aubergine grillée à la planche, fourées avec ail tomate et persil : « langues de belle-mère », les boulettes ail et fromage  les Rafael'ail ; les gâteaux aux noix ; les Bouchées russes présentées comme des gâteaux fourrées à la pomme de terre, betterave, carottes et harengs, très fines et succulentes ; les feuilles de vignes fourrées ; des verrines sucrées et salées...ont régalé la vingtaine de convives après la réunion.

 

.


13/06/2019
2 Poster un commentaire

VILLEFRANCHE BEAUJOLAIS KALARACH : LA FRANCOPHONIE A L'HONNEUR

ATTENTION CLIQUER POUR VOIR LES 10 PHOTOS :

Ce mardi 12 juin 2018 au Foyer Accueil du boulevard gambetta à Villefranche, Muriel Blanc, présidente de l'association "Villefranche-Beaujolais-Kalarach" (CALARASI exactement) , recevait collègues et adhérents pour évoquer les activités 2017 et les projets 2018.

 

Pour l'historique voir le reportage précédent, sachant que ce jumelage n'est pas seulement un lien d'amitié avec la Moldavie, mais aussi une vocation à aider à de grands projets, tel celui d'adduction d'eau d'un collège qui n'avait jusqu'à 2012, qu'une cabane au fond du jardin en guise de sanitaires.

 

Si depuis 2012, la population immigre de plus en plus, les aménagements conjugués avec les partenaires du Beaujolais, l'agence de l'eau (aui a financé à hauteur de 50 %), se sont terminés en 2017 pour le bonheur des collégiens et du jardin d'enfant désormais dans le même lieu. En plus des sanitaires, les carrelages, la cuisine, etc...ont apporté le confort indispensable, sachant que les habitants ont aussi participé aux travaux dont la préparation des tranchées.

 

Membre de l'organisation internationale de la francophonie, les moldaves apprennent le français et chaque année, des enseignants le plus souvent retraités, passent deux mois sur place pour donner un coup de mains aux enseignants en français, le GREF, financé aussi en partie par la ville de Villefranche.

 

En 2018, deux nouveaux adhérents caladois participeront au GREF, un projet est en cours avec la Chorale à Coeur Joie et un autre avec Olivier Charrin et le Collège Claude Bernard.

 

Muriel Blanc rectifiera ou apportera un complément d'information si elle le souhaite !

VBK MURIEL.jpg

vbk 1 avec vitali.jpg

VBK 1 B.jpg

VBK 2 B.jpgvbk 2.jpg
vbk pre desigaud.jpg
VBK LAVABOS.jpg


12/06/2018
0 Poster un commentaire

VILLEFRANCHE/BEAUJOLKAIS/KALARACH : un jumelage au parcours remarquable

Rappel historique

La république de Moldavie issue de l'éclatement de l'Union Soviétique est un petit état enclavé entre l'Ukraine et la Roumanie qui a proclamé son indépendance en 1991. Le pays est essentiellement agricole et le plus pauvre d'Europe, totalement dépendant de la Russie pour son gaz et une bonne part de ses exportations agricoles. Des routes encore caillouteuses, et moins de carrioles à chevaux, un puits pour chaque maison. Suite à la pugnacité de Simone Cottin adjointe au maire durant 4 mandats successifs, à l'origine de ce jumelage, une salle de Kalarach porte son nom. Simone avait créé l'association France URSS à Lyon en 1962, puis suivra V.B.K., en 1976. La Moldavie est membre à part entière de l'Organisation internationale de la Francophonie depuis le sommet de la francophonie de 1997 à Hanoï.

 

Villefranche-Beaujolais-Kalarach, joue depuis 40 ans, un rôle indispensable en Moldavie

 

Réunis en assemblée générale au Foyer Accueil de Villefranche, ce mardi 26 mai, autour de la présidente Muriel Blanc élue en 2008, le rapport moral et d'activités de cette ville jumelle, auraient séduits Simone Cottin qui prit fait et cause pour cette ville en 1976.

 - « Je me souviendrai longtemps de ma première visite à Kalarach en 1998, évoque Muriel Blanc, il n'y avait aucun confort nulle part, pas d'eau, ce fut un choc indescriptible, mais ce pays m'a séduite. Nous n'avons pas d'effort à faire pour parler la langue, puisqu'une majorité met un point d'honneur à apprendre le français. »

 

« Après les multiples voyages du passé, pour apporter du matériel introuvable sur place, des camions chargés chaque année de jeux de jardin public, matériel informatique, matériel scolaire, d'hygiène corporelle, vélos, livres, vêtements, le plus gros projet de ces dernières années a été l'adduction en eau du Lycée de Dereneu (650 élèves) en 2010. Il s'agit surtout d'apporter des aides en matériel, des aides logistiques, compléter les finances de ces mises en eau, poursuit Muriel Blanc. »

 

Les partenaires de Belleville, se sont exprimés, Frédéric Pronchéry, président du syndicat traitement des eaux usées, Sylvain Morel ingénieur technicien, Philippe Terrier chef d'entreprise, qui se sont rendus à deux reprises sur place, pour aider et vérifier l'avancement des travaux, mais qui ont apporté une aide importante dans la recherche de financement et de subventions dont celle de l'agence de l'eau en France. Kalarach et le district participent également, tout comme l'association Villefranche-Beaujolais-Kalarach (VBK). « Nous avons établi le dossier technique de 40 pages avec photos, avant et après début des travaux, nous iront sur place si nécessaire seulement. Nous sommes heureux qu'ils aient pu faire eux-mêmes leur raccordement puisque l'eau est désormais distribuée non seulement au Lycée mais à la mairie, et que quelques habitations peuvent être équipées. Sur place il y a de bons techniciens, nous sommes le soutien et le levier financier. »

 

- « Depuis deux ans, poursuit Muriel Blanc, nous proposons les camps d'adolescents d'été aux meilleurs élèves en français, ce temps fort complétant leur culture française. »

 

L'enseignement du français

Martine Maraval, du Gref (groupement des enseignants) viendra pour la 4e année, en appui aux professeurs de français du district et pour deux mois. Cet apport en personnel est possible grâce à la ville de Villefranche et de l'association. Martine Maraval a projeté une vidéo de 10 minutes : « Vous pouvez visualiser les salles de classe et les enfants heureux autour d'un ordinateur, les professeurs qui se réunissent en séminaires une fois par semaine, les jeunes chantant des chansons françaises en s'accompagnant à la guitare, ce jour-là chantant La Seine, le groupe théâtre jouant Roméo et Juliette. Parler français est un bonheur pour tous. » 

 

Projets 2015 :

rendez-vous début juin à Calarasi (Kalarach) pour fêter les 25 ans du jumelage Bühl/Kalarach, mais surtout suite du vaste projet d'adduction en eau qui se poursuit sur plusieurs années.

 

kalarach 006.jpg


03/06/2015
0 Poster un commentaire