~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

23 mai 2020 : LE BALCON - 13° jour de déconfinement

    J'ai mis la méridienne en travers, pour admirer la colline à vol d'oiseau, à midi trente, juste avant que l'astre solaire ne s'invite un peu trop largement ! Et oui, mon balcon n'étant pas dynamique, je me permets de me poser et je m'allonge avec délice en posant les pieds sur un tabouret, ou sur le rebord du balcon !

    La pelouse dynamique ne m'inspirant pas – combien de jours a t-il fallu pour trouver cette formule ? - je préfère mon balcon qui se transforme de plus en plus en jardin !

    L'immeuble idéalement situé donne sur la rue de belleroche qui s'étire sur un bon kilomètre pour rejoindre la route de Tarare donc Gleizé, longeant Limas de toute part, avec le croisement rue du bayard et rue du Forest, retrouvant le chemin du Loup jouxtant Gleizé tout en bas de la rue de belleroche!

    A ma gauche, La colline Limas – Pommiers s'étale avec majesté avec sa vue imprenable sur la Saône en contrebas.

    Le balcon, quand on vit en appartement, est un luxe incroyable, d'autant plus quand, traversant, il offre un panorama laissant deviner le haut de la ville de Villefranche, à droite et en prime, les coteaux du beaujolais !

    Le lever du jour au printemps lorsque dès l'aube, le coq Maurice qui s'est installé avec les propriétaires d'une grande villa de la rue de belleroche, contre l'école primaire Jean Bonthoux, nous rappelle que nous sommes presqu'à la campagne et qu'il y a quelques années seulement, nous étions entourés de fermes attenant au château, à cet emplacement !

    Je respire l'air profondément, jette un regard ému sur cette magnifique école Jean Bonthoux, avec ses cours arborées, ces vieilles pierres symboles d'une autre époque ! Forcément, au fil des agrandissements, les salles de classes sont en enfilade, avec des marches pour monter aux étages. Pas très pratique pour élèves et enseignants, que ce dédale de couloirs ! La maternelle se trouve à l'arrière et donne sur la fameuse barre des cygnes en cours de démolition !

    Depuis deux ans, on a permis a une partie de cette grande salle de bibliothèque, de devenir la BCD utilisée le mercredi pour les animations scolaires, mais également par tous ceux qui ont d'autres idées de lecture, de contes, de petites manifestations, comme ce fut le cas un samedi, pour le spectacle des retrouvailles de la barre, organisé par le bailleur Opac !

    L'association Lecture et partage organise les séances des mercredis !

    A la fraîche, je regarde mes jardinières, arrose si nécessaire, ou enlève les mauvaises herbes, écoutant seulement les quelques voitures et le roucoulement inlassable des pigeons qui ont fini par effrayer les moineaux, ou le croassement des corbeaux.

    Du balcon vous pouvez ainsi héler les promeneurs qui traversent de l'avenue Laurent Bonnevay juste en face de moi, reliant l'école à nos immeubles de la rue Laurent Bonnevay, passants qui descendent également aux villas de la rue Commandant Charcot dans cette partie du quartier, surnommé « le vieux belleroche », et se terminant rue Jean-Baptiste Martini, derniers immeubles de ce côté-ci du quartier !

    Ma mère Marguerite a le sentiment d'avoir fait sa marche du jour, en allant dès le matin, faire un tour sur le balcon ! S'il ne fait pas trop chaud, elle va lire son journal sur la table en début d'après-midi !

    Le soir à la tombée du jour, les couchers de soleil donnent lieu à des décors de vacances, avec ces changements offerts gracieusement par le ciel, même si les immeubles au loin, cachent le coucher lui-même ! Les habitants de la rue Pierre Montet assistent à ces couchers, comme lorsqu'on est exposé en regardant la ville, aux levers du soleil tout aussi spectaculaires !

    Miracles de ce balcon, et au second étage, ce théâtre de verdure dont on ne peut se lasser, si on sait contempler avec le cœur autant qu'avec les yeux, en appréciant la chance de vivre dans un quartier aussi verdoyant ! Par tous les temps, toutes les saisons, chaque jour offre un ravissement nouveau ! L'allée des marronniers en face du stade et en repartant sur la ville, prête volontiers sa parure au printemps avec ses fleurs blanches, ou à l'automne lorsque les feuilles revêtissent les tons mordorés !

    Le bonheur, c'est juste savoir apprécier les choses simples et pourtant une richesse incomparable si on se réfère aux gens des centres villes, des grandes villes surtout, à l'étroit dans des quartiers bétonnés massivement, avec pour tout horizon le mur d'en face !

    Un jour, après la démolition de la barre des cygnes, il y aura un parc à cet emplacement, mais il s'agit là d'un autre chapitre de la vie !

    Bon samedi à belleroche !

Marie-France Balandras

 

P.S. : photo que m'a envoyé KAMEL, "belleroche vu du Petit Gleizé" ! superbe lever du jour

belleroche vue du petit gleizé envoyée par Kamel mai 2020.jpg



23/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 359 autres membres