CALADINFO

CALADINFO

COUPE DU MONDE 1998 : SOUVENIRS SOUVENIRS

Souvenirs de la Coupe du monde 1998 : LE BALLON ROND REMPORTE LE PRIX NOBEL DE LA PAIX !!!

 

J'aiacheté l'Equipe pour la première fois de ma vie, le lendemain de ce jour béni ! Ainsi que d'autres journaux gardés précieusement comme un trophée, comme le souvenir magique d'une folle soirée et d'une nuit au cours de laquelle nous étions tous frères, tout naturellement, envahissant les rues de France MAIN DANS LA MAIN....

 

Une telle euphorie serait-elle possible aujourd'hui, rien n'est moins sûr ! L'eau a coulé sous les ponts, entraînant avec elle les bonnes intentions d'alors et les rancœurs ont vite repris le dessus !

 

Pourtant ce « et un, et deux, et trois zéro ; on est les champions... », l'avons nous clamé ! Une émotion impossible à décrire ! Avec les femmes, nous étions sur la terrasse, sans trop nous préoccuper des cris des hommes bloqués devant le téléviseur ! Oui, la coupe du monde de football ! Qui aurait pensé même en début de match, que la soirée se terminerait de cette manière ? Pourtant, en raison des hurlements masculins, nous sommes allées voir de plus près... et là...l'impensable, l'inattendu, se produisait ! Les chaînes de télé faisaient un tour de France, puis du monde sans doute, et nous avons comme tout le monde, quitté Lacenas pour la capitale du Beaujolais, Villefranche-sur-Saône, où médusés nous nous sommes faufilés entre les véhicules sortant du diable Vauvert, déboulant de chaque rue et ruelle !

 

Nous avons eu grand peine à arriver côté promenoir, chez Meftah Fridja , bar de la rue d'Alma, où les clients habituels criaient, chantaient, pleuraient....Héros du soir : Zidane ! Chez les maghrébins, imaginer la scène est de la science fiction !!!!! Viviane commanda le champagne, monta sur le bar, arrosa l'assistance avant de payer moult bouteilles pour emplir tous les gosiers... Dans la rue, une marée humaine riait, sautait....Hommes, femmes, enfants ! Nous étions dans la quatrième dimension ! LE BALLON ROND AVAIT GAGNE LE PRIX NOBEL DE LA PAIX !

 

J'espère que vous avez tous été décorés, messieurs les footeux, car nous avoir fait vivre un tel bonheur dépasse tout ! Jusqu'à leur mort, ceux qui ont vécu ce phénomène ne pourront l'oublier ! Si on avait voulu le programmer, cela eût été impossible ! L'engouement populaire et imprévisible a joué sa carte maîtresse ! Et je serai prête à parier que les joueurs eux-mêmes ont été les premiers surpris de notre réaction unanime !

 

Marie-France 5  JUIN 2018



05/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi