~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

Journal du confinement - 18 et 19 avril 2020

Samedi 18 avril 2020 - 33e jour de confinement !


     Me vient en tête cette chanson de Renaud : "Ma doudou elle s'en fou, au mois d'août , elle met les bouts"....
     Cette année les vacances de tout le monde sont bien compromises sauf pour ceux qui ne partent jamais ou presque, soit faute de moyens, soit faute d'endroit où se rendre seul, soit parce qu'ils font des réserves pour partir une fois tous les cinq ans, chacun dans leur bled, que ce soit le Gévaudan, Tlemcen, Izmir, Djerba, ou Cotonou !
     Mais cette année si particulière les paroles risquent d'être un tantinet modifiées !
                   " Ma doudou, elle s'en fou, au mois d'août, s'ra pas dans l'trou" !
     Comme je le disais récemment, nos autochtones du village en pleine verdure : Belleroche-City se comportent bien en majorité, on ne va pas refaire le monde en quelques jours !
     On peut être parfois agacé et c'est humain, parce que, si on veut à tout prix ne pas trop s'emmerder, on est accroc au balcon à lorgner qui n'est pas déjà passé ce matin ! Le choix est facile, le balcon ou le frigo !
     La mère de famille ou l'épouse au foyer, fait et refait inlassablement, chaque jour, son gâteau ses gaufres ou ses crêpes de 16 h, maintenant qu'elle a le temps ! Et toute la tribu sera obèse d'ici le mois d'août ! Pour le bikini ça va être rapé !
     Vous qui aviez commencé un régime il y a deux mois, et étiez si fier d'avoir perdu vos cinq kilos, pas de déprime, confinez la balance ! Vous ne pouvez pas vous permettre la crise cardiaque en voyant l'aiguille monter, monter et monter encore, les hôpitaux n'ont plus de place !
      Je vous jure qu'on est samedi et aujourd'hui menu poisson ! Dieu me pardonne ! Ma sainte mère a rigolé hier soir quand brusquement je me suis précipitée dans son salon "Maman j'ai fait une connerie, j'ai cru toute la journée qu'on était jeudi et le poisson est resté au congélateur !" "T'inquiètes, Pâques est passé, c'est moins grave !"
     Ouf, je parie qu'elle avait déjà récité dix Pater et dix Ave pour demander à Dieu de me pardonner ma négligence ! Quand elle s'en est aperçu.....Mais... après avoir englouti, les yeux écarquillés de bonheur, l'entrée de salades composées, le gratin de pâtes à la crème et aux petits lardons saupoudrés de gruiyère rapé, le fromage et le café liégeois avec la brioche.
     Pour ne pas être malade, on le rabâche tous les jours, il faut bien manger et bien se reposer ! Mission accomplie !


Bon samedi et à demain, si vous le voulez bien !

 

 

 

Dimanche 19 avril – 34° jour de confinement – les inégalités ; le meilleur et le pire de l'homme -

 

     34 jours de confinement pour ce pays des droits de l'homme et qui a lutté avec acharnement pour sa liberté ; c'aurait été un pari plus que risqué si cette situation avait été programmée !

     La solitude ou la manière dont elle est ressentie, même si on vit à deux ou en famille, amène à des sentiments divers et variés, allant de la peur de la maladie à celle de l'avenir, à la découverte de cet être qui se cachait en nous et se révèle au grand jour !

     J'explique ! Chacun mine de rien, gamberge chaque jour un peu plus, et se fait ses propres films !

     Celui ou celle qui pense : que vont devenir mes voisins, ont-ils des feuilles et des stylos dans un premier temps, des masques et des gants dans une seconde période, quelqu'un pour faire leurs courses, sans toutefois me mettre et les mettre en danger en s'approchant d'eux ? Parce que la solidarité est dans ses tripes et qu'il s'oublie lui-même en faisant cela !

     Les gestes barrières, répétés sans cesse sont, je pense, bien imprimés !

    Seulement voilà, au quotidien, des éléments nouveaux nous sont diffusés dans les médias et nous écoutons parce qu'il faut bien savoir, nous vivons dans un monde inconnu et n'avons aucun mode d'emploi !

     Après le nettoyage de printemps auquel on avait immédiatement pensé, les idées pour occuper les enfants, occuper les grands, l'épluchage de sites internets pour trouver qui, des jeux nouveaux, qui des livres, qui des graines à planter, se profile très vite le temps de l'ennui !

     L'être humain n'est pas familiarisé avec cette période d'attente et de cette impression d'être inutile et de ne savoir comment composer avec ces heures qui passent si lentement !

     On se retrouve seul devant ses démons et des réactions qu'on n'aurait jamais supposées ! La délation, pour toutes sortes de bonnes raisons ! Et d'espionner qui sort trop, quitte même à regarder l'heure ! Qui va percevoir une prime, le gouvernement essayant d'envisager des solutions à la perte de pouvoir d'achat de ceux déjà en détresse toute l'année, et de jalouser ces bénéficiaires, alors que nous, on n'aura que le chômage partiel, ou rien de primes laissées à l'appréciation de l'employeur !

    Mais personne ne rêve d'être bloqué à l'étroit dans un appartement empli de gamins, de la belle-mère et du chien !

     Personne ne rêve de se prélasser en attendant de toucher son RSA, les services d'entraide programmés chaque semaine étant fermés et même avec ça ! Sérieusement envier des gens qui vivent chichement, ne partent jamais en vacances ni même en week-end, ne savent pas ce qu'est un repas au restaurant, ne vont jamais au cinéma ou au spectacle, mettent les mêmes fringues depuis des années, gardent les mêmes vieux meubles, la même vieille literie et ce qui va avec...et j'en passe ?

     Et pourquoi sont-ils dans cette situation ? Quel désastre de la vie les y a conduit ? Vous vous en fichez, vous focalisez sur le fait qu'ils ont de l'argent sans rien faire, quitte à ne pas se chauffer l'hiver, mais ça vous l'ignorez et ne retenez qu'une chose : eux ils ne bossent pas  !

    Mais vous, et c'est humain, avez brusquement l'impression qu'il vous manque quelque chose d'important, à cause de cette gamberge mise à jour par l'effet confinement qui vous tape sur les nerfs et il vous faut assouvir cette colère !

    Le ménage n'est plus fait dans les allées, et certains de vos voisins n'auront jamais l'idée de nettoyer au moins leur palier, de faire moins de déchets, de ne pas les mettre au sol ! Et pour le coup, vous ne voyez plus que cela, pourquoi ? L'énervement prend le dessus, l'exaspération aussi ! Une réaction des plus humaines là encore, mais qui ne doit pas primer sur l'essentiel : vous préserver, vous, en évitant les contacts !

    Vos voisins ont, en plus de ne jamais avoir été propres, la trouille de toucher les containers, parce qu'ils n'ont pas de désinfectant à la maison ! La trouille dans l'escalier de rencontrer des porteurs de virus !

    Vos réactions humaines et parfois bizarres, sont bien logiques ! Je ne vais pas vous lister tous les cas de figure, seulement n'en faites pas une maladie ! Focalisez-vous sur votre bien-être, sur ce qui embellit votre vie, que ce soit la lecture ou un bon film, ou encore des coups de fil aux amis, des jeux rigolos sur les réseaux sociaux, et de vous entourer même virtuellement, de gens qui vous font du bien, et pas de ceux qui vous tirent vers le bas !

    Haut les cœurs ! L'essentiel est d'être en bonne santé et de tout faire pour essayer d'y rester !

Marie-France Balandras

P1160369.JPG

Yavuz : une carrière professionnelle en plein épanouissement !Il l'a voulue, il a bossé dur, affronté tous les périples du parcours ! Bravo à toi...que j'avais dépeint en 2016 !!!! Amis pour la vie !



19/04/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 359 autres membres