~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

Ma passion "Entreprendre" par Jean Gaillon

  

Ma passion « Entreprendre » par Jean Gaillon

 

        Jean Gaillon  a présenté un essai autobiographique, lundi 28 mars, salle des Echevins à Villefranche, autour de 300 convives qui l’ont croisé tout au long de sa vie de chef d’entreprise, d’élu à la municipalité de Saint-Georges-de-Reneins pendant 30 ans, lieu dans lequel il avait établi J Gaillon S.A.

 

           Pour les détails de l’ouvrage il faudra s’y référer, et je suis fière d’être citée et d’avoir apporté mon témoignage à ce grand monsieur. Chaque invité est reparti avec un exemplaire dédicacé.

           Ce livre, a été  imprimé à l’imprimerie caladoise qui fut le premier fournisseur de la société naissante en 1960 : la boucle est bouclée sur ce plan-là ! Il ne sera pas vendu dans les librairies, parce que, d’après l’entourage de Jean Gaillon, il n’intéresse que ses proches... ! JG n'aura sans doute pas voulu se démarquer par excès de modestie ! Oh !

 

Château de Pizay nous "fêtons" le départ de notre boss, alors que nous avons tous la trouille...

 

 

 Jean Gaillon, 72 ans,  en classe au Lycée de Mongré avec ses petits copains et petites copines... Il va réussir son bac...

 

                Je ne  suis évidemment pas d’accord avec cette formule et je souhaite qu’un réalisateur bien inspiré lise ces lignes. Jean Gaillon a été un de ces personnages paternaliste, qui a souvent manqué d’argent, s’en est souvenu, et a traité son personnel avec respect, en lui faisant profiter des bénéfices de l’entreprise ! Jean Gaillon savait donner une première chance, parfois une deuxième à qui voulait s’accrocher. Il connaissait chacun et ce n’était pas de l’inquisition, mais son paternalisme qui reprenait le dessus !

 

 

 

 Une des multiples invitations chez les Dury...

 

 

 

 

Aucomité d'entreprise, nous instaurions la journée de Noël dans la cantine scolaire du si beau parc de la mairie de St Georges...

 

 

Un rare repas entre filles en 1984 à Odenas

 

 

                  J’ai écrit quelques rimes pour cette soirée de  JG cette année 2011 aux Echevins, puisque j’étais la spécialiste de la rime, à l’usine ! Nos retrouvailles ont été très émouvantes, car si nous en avions revus certains chez notre « patron » notamment le 14 juillet,  date à laquelle il nous rabâchait qu’il nous accordait une journée pour son anniversaire !!!  à la page 218 notamment c’est moi qui avais pris la photo – nous en avons retrouvé d’autres avec plaisir !

 

 

Me voilà devant Jean Gaillon

Qui me dit :  je n’ai pas lu votre CV !

En fait de désillusion,

Il était prêt à m’embaucher !

35 ans, veuve, 4 enfants, 5 à 13 ans,

Jean Gaillon  s’est dit :  je la tiens,

Elle doit nourrir son régiment,

Donnera des coups de collier c’est certain !

Car chez moi, pas de fainéants,

Il lui faudra montrer les dents !

Ce fut le début d’une époque mythique,

Le nez plongé dans la compta… analytique …

Un aperçu de la 4e dimension,

Car pour ce qui était de la pratique,

On utilisait surtout papier, crayons …

Ordinateur pour le plus gros des opérations !

L’esprit de famille, de nouveaux copains,

Au comité d’entreprise je mis de l’entrain !

Boulot fini :  la rigolade, la fête et les lampions,

Médaille, conscrits, anniversaires, sorties,

On ne ratait pas une occasion !

Merci patron !

Certaine que ce que vous fîtes ici bas,

Un jour Dieu vous le rendra !

La famille entière était embauchée

Si elle voulait bien travailler !

Profiter de la participation et du chèque

De 3 mois et demi de salaire !

Y’a pas à dire, vous aviez le savoir-faire,

Qui nous conduisait au boulot en chantant !

Vous utilisiez toutes les énergies,

Paternaliste, un peu collant parfois !

Nous n’avions pas le droit d’avoir de soucis,

La solution vous l’aviez à bout de bras !

Merci patron pour cette époque formidable,

Qui fait qu’après toutes ces années,

Vous nous retrouvez, pas vraiment redevables,

Mais fiers, que nos routes se soient croisées !

Marie-France Roux-Balandras 28.03.2011

Entreprise Gaillon 1983/1993

 

Je vous souhaite d’avoir la chance de lire cet ouvrage !

 

 

Ma copine Odette a pris la photo mais nous il y avait tellement de monde autour du podium...



29/03/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 365 autres membres