~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

20 juin 2020 : Vie de quartiers : non, vous n'avez rien compris !

 

Vous nous traitez de racistes

On connait pas ce mot-là,

On n'aime pas les imbéciles,

Ca ça va de soi.

 

Parqués depuis 40 ans

Politique de la ville,

Alors ne faites pas semblant,

Car cela vous fut facile.

 

Pour acheter la paix sociale

Vous nous avez confinés,

Cela vous était bien égal

Qu'on doivent seul se débrouiller.

 

S'il y a eu des magouilles

Vous avez fermé les yeux,

En optant pour la débrouille

Nous avons agit au mieux.

 

A renfort de subventions,

Pour la fermer dans vos quartiers,

On a du trouver des solutions,

Pour vivre en communauté.

 

De baptêmes en mariages,

Toutes les fêtes y sont passées

La Maison pour tous les âges,

On l'avait bien occupée !

 

Chaque journée avec son lot

D'événements du quotidien,

Cuisine, couture et lotos,

Et jeux de cartes pour les anciens !

 

Puis il eu bien des vagues,

Du trafic pour le pognon,

Bien du noir dans les nuages,

Ca se réglait à la baston !

 

Sauf que l'époque a changé,

On s'est mis à mettre le feu,

A tout ce qui dérangeait,

Montrer qu'on n'était pas heureux !

 

Car le travail a manqué,

Les Mohamed vous dérangeaient,

Pas de boulot pour les basanés,

Y'en a déjà pas pour les français !

 

Vous semblez avoir oublié

Qu'à la troisième génération,

On est autant que vous français,

Et vous ne savez pas écrire nos noms !

 

Alors maudissant vos mépris,

La délinquance a pris le pas,

Pour vous le quartier est pourri,

On n'y voit que des dégâts !

 

Brusquement vous vous réveillez,

Il y'a pas que le fric dans la vie,

Un peu plus d'humanité,

Nous aurait pourtant suffi.

 

Maintenant nous faisions tache,

Faisant fi de la mixité,

Nous parquant comme des vaches,

Mais l'herbe on veut pas la brouter !

 

D'ignorance en intolérance,

Vous nous avez laissé tomber,

Sur le mur de nos souffrances,

Vous nous avez immolés !

 

Ces quartiers de bisounours,

Que vous voulez voir se créer,

On vend pas la peau de l'ours,

Avant de l'avoir tué !

 

Après quarante ans de débrouille,

Vous aimeriez bien nous mater,

Mohamed et Jean sentent pas la rouille,

Il va falloir vous appliquer !

 

Ce sera à vous de faire la preuve,

Que si vous voulez nous aimer,

Autour de nous le monde s'écroule,

Le béton ne va pas tout combler !

 

La haine non plus on la veut pas,

Mais on veut bien vous prouver,

Qu'en ne nous ignorant pas,

On est foutus de vous étonner !

 

La politique de la ville

Toutes les restructurations,

Nous prenez pas pour des débiles,

Ecoutez nos propositions !

 

Marie-France Balandras

chantier barre des cygnes 11 02 2020.jpg

 



20/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 359 autres membres