CALADINFO

CALADINFO

ATD QUART MONDE VOUDRAIT TOUJOURS PLUS DE DEMOCRATIE

        On a forcément entendu parler de ce mouvement dont on regarde distraitement le nom, sans avoir envie d'en savoir davantage, car il y a tellement de structures et d'associations dans le domaine social !

 

equipe villefranche place du trocadéro.jpg

 

 

LE SAVIEZ-VOUS

 

Le Mouvement ATD Quart Monde a fait évoluer la lutte contre la pauvreté pour la faire passer d’objet de charité à lutte pour les droits de l’homme. Né dans un bidonville de Noisy-le-Grand dans les années 50, il est à l’origine d’un grand nombre d’avancées législatives comme le Revenu Minimum d’Insertion (RMI, ancêtre du RSA), la Couverture Maladie Universelle (CMU) ou le Droit au logement opposable (DALO).Il poursuit dans l'action TERRITOIRES ZERO CHOMEURS votée début 2016 !

 

14,15 OCTOBRE 2017 : DATES COMMEMORATIVES

 

Comme des milliers de leurs collègues, une équipe de 6 personnes de l'antenne locale caladoise présente depuis une vingtaine d'années, s'est rendue à Paris les 14 et 15 octobre 2017 pour un rassemblement national,  permettant de fêter les 100 ans de la naissance de leur fondateur le père Joseph Wresinski (1917/1988), les 60 ans de la fondation du Mouvement, les 30 ans de la Journée Mondiale du refus de la misère (17 octobre), place de la République. Un hommage leur a été rendu dans le JOURNAL LA CROIX du 13 octobre ! Deux bus sont partis de Lyon et les participants ont été logés et accueillis chez les sympathisants du mouvement.

 

Selon le fondateur, « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré ». J.W.

 

A l'échelon mondial, le Mouvement est présent dans 29 pays et sur 5 continents. Son action se développe selon 3 directions prioritaires, rejoindre les familles très pauvres dans leur quotidien, sensibiliser et informer le grand public des réalités de la misère, soutenir son engagement, interpeller les décideurs : pouvoirs publics, institutions, forces vives.

 

Un appellation désormais modifiée : ATD signifie « AGIR TOUS POUR LA DIGNITE »

 

atd place de la republique.jpg

 

DOSSIER 

 

- A VILLEFRANCHE depuis 20 ans, une soixantaine de membres se réunit au moins une fois par an, mais propose des activités.

 

* BIBLIOTHEQUE DE RUE : elle se déroule au Foyer Adoma le mercredi, pour les enfants.

 

  • L'UNIVERSITE POPULAIRE : se déroule à Lyon en réunion plénière six fois par an. Les adhérents caladois organisent en amont une réunion de préparation sur le thème proposé, puis font du co-voiturage pour se rendre sur le lieu de rencontre. Parmi les thèmes passés, le RMI, les congés, la solitude, la violence, l'éducation des enfants, etc...

  • SOUTIEN SCOLAIRE A BELIGNY : Grâce à un membre habitant ce quartier, ils sont désormais une douzaine (enseignants à la retraite en majorité) à se rentre dans les familles une fois par semaine, en soutien individuel. Une quarantaine d'enfants bénéficient de ce soutien qui permet aussi un lien avec la famille, des échanges et des conseils.

  • EN COURS DE REALISATION : « Le groupe du mardi », le troisième du mois, se rencontre l'après-midi à la Maison des familles de Béligny.. Pour remplacer la précédente chorale il sera questions de rencontres et sorties culturelles qui restent à définir.

POUR LES REJOINDRE : annick.berest@wanadoo.frchristian.chopinot@wanadoo.frfrancette.bonnet@wanadoo.frbacot.annie@neuf.fr – helene.charvet@laposte.net

 

equipe villefranche place du trocadéro.jpg

 

L'équipe caladoise Place du Trocadéro sur la dalle inaugurée en 1987

 

 

  • 14 et 15 octobre 2017 : Place de la République à Paris,

    dans le « village des initiatives ».

a la decouverte du village ATD.jpg

 

Autre initiative pour se rendre à Paris

 

« Les marcheurs » ! L'idée a germé de se rendre à Paris à pied et une équipe de six personnes sont partis 10 jours avant la date prévue alliant la voiture à la marche, puisque non initiés à ce sport, parcourant ainsi 15 km par jour, avec leurs pancartes. Au total 150 km à pied, hébergement la nuit chez des sympathisants !

 

les marcheurs lyon paris.jpg

  • mémoires D'ATD QUART MONDE 

     

L'association participe au CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL, comme c'était le cas avec Geneviève Anthonioz De Gaulle, présidente du Mouvement pendant 34 ans.

« C’est en octobre 1958 que Geneviève de Gaulle rencontre Joseph Wresinski lors d’un dîner chez une amie commune qui voulait lui faire connaître ce curé atypique. Ce jour-là, elle ne le sait pas mais sa vie va prendre un autre tour. Joseph Wresinski, qui a fondé ATD (Aide à Toute Détresse) un an et demi plus tôt, insiste pour qu’elle vienne visiter le bidonville de Noisy-le-Grand où il vit aux côtés de familles dans le plus profond dénuement – «le sous-prolétariat » dit-on alors avant que Wresinski ne parle du «Quart monde».

Elle découvre là un monde qui la renvoie à Ravensbrück : «sur le visage de ces hommes et de ces femmes, j’ai retrouvé quelque chose que j’avais connu sur les visages de mes camarades à Ravensbrück, quand on n’a plus d’espérance, quand on est usé par un combat quotidien dont on se dit qu’il ne peut finir que par notre mort. Le visage perd ce rayonnement que possède chaque être humain en lui ».

En 1959, estimant qu’elle ne pouvait tout mener de front, soucieuse de préserver du temps pour ses enfants, elle quitte le ministère de la Culture – Malraux lui en voudra longtemps. Un an plus tard, un incendie éclate dans le camp. Deux enfants périssent. C’est le point de rupture. Geneviève de Gaulle Anthonioz décide de s’engager à fond contre «la déshumanisation » à l’œuvre chez les plus pauvres comme chez les déportées.

« La seule réponse, la fraternité »

«Je ne comparerai jamais un bidonville à un camp de concentration – les gens n’étaient pas là pour être détruits. Mais quand on n’a pas d’eau pour se laver, pas d’endroit pour dormir, pas de culture parce qu’on ne peut pas y accéder, on arrive à des expériences qui ne sont pas si lointaines. Je sais ce qu’est l’humiliation de sentir mauvais. J’ai reconnu sur mes amis du camp des sans-logis de Noisy-le-Grand l’odeur que je connaissais bien, que j’avais portée sur moi». Puis elle ajoute : «quand on a été touché par le mal absolu, la seule réponse est la fraternité ».

Désormais Joseph Wresinski et Geneviève de Gaulle Anthonioz font route commune. Un tandem improbable. Issu d’une famille pauvre, il fut longtemps qualifié de «curé de la racaille». Imprévisible, il peut planter là un journaliste qui lui pose une question maladroite. Dans les rencontres, il ne prend pas toujours de gants. Elle, du fait de son histoire et de son nom, a ses entrées partout. Et elle est écoutée...............Elle ne pliait pas

Après le vote de la loi d’orientation de lutte contre les exclusions le 9 juillet 1998, elle décide de se retirer. Et elle demande à devenir Volontaire permanente du mouvement. Jean-Michel Defromont l’a aidée à écrire son livre Le secret de l’Espérance sur les combats d’ATD Quart Monde. «Le directeur de Fayard lui a fait des propositions de corrections, elle les a toutes refusées», se souvient-il. Fatiguée, malade, elle est restée elle-même jusqu’au bout, un petit bout de femme toute droite et qui ne plie pas.

 » (source : internet Geneviève de Gaulle Anthonioz) .

 

atd p 2.jpgatd p 3.jpg
atd p 4.jpg
atd p 5.jpg
atd p 6.jpg
atd p 7.jpg
atd pl 2.jpg



18/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi