CALADINFO

CALADINFO

BELLEROCHE : ACCUEIL DES FAMILLES DE NOTRE DAME DES SANS ABRIS

A Belleroche Notre-Dame des sans-abris loge 24 familles, dont 55 enfants, sous condition.

 

 Deux travailleurs sociaux sont  salariés et permanents sur le site de belleroche rue Hélène Boucher, créé en 2011, Valérie Duperron et Frédéric Glock, adjoint de  Guy Muriel homme d’entretien et technicien chargé des logements. Ils sont   accompagnés d’Hubert Guyotat responsable des bénévoles, administrateur et membre du bureau, de  Monique Escoffier vice-présidente du Foyer, administratrice et responsable des bénévoles de l’Action familles, ainsi que pour Belleroche, de neuf bénévoles.

L’Action familles en elle-même :

Monique  gère et sélectionne  les bénévoles de l’Action  :  « Ce projet original et ambitieux  Action Familles, nous permet de mettre en place l’autonomie des familles, une tâche à accomplir en 18 mois maximum. Il ne s’agit pas de créer des ghettos, donc les bénéficiaires sont répartis dans tout le quartier,   ni d’opter pour l’assistanat  à tout prix. Les familles qui nous sont envoyées par la MVS centralisateur de  toutes les demandes du 115, du CAS, de l’assistante sociale de secteur, de la MDR…  doivent accepter nos contraintes. Après un mois de prise en charge, un diagnostic est établi et la famille signe un premier  contrat d’un an, comprenant  les objectifs à atteindre. Ces familles ont des droits ouverts et des ressources telles le RSA, la CAF, ou un emploi, ou bien on les aide à ce que leurs droits soient reconnus. Puis il s’agit pour nous de les loger dans des appartements meublés,  en veillant qu’elles puissent payer le complément de  loyer, l’électricité, etc.

Trois types de familles reçoivent un logement

 « Nous avons les primos arrivants en France ou dans la région, ceux en difficulté sociale et financières ou  expulsés d’un précédent logement, les femmes qui relèvent de violences conjugales. Dans nos locaux, tous selon leurs degrés de connaissances vont suivre des cours de français, avoir une formation sur le logement et la connaissance des basiques : la caution, le loyer, les charges à payer, etc.., un apprentissage à la citoyenneté avec l’école, la municipalité, les élections, la laïcité, les principes et valeurs de la République. Les basiques de la parentalité sont enseignés  en matière d’éducation des enfants. Toutes ces connaissances sont ensuite validées par des tests afin de s’assurer qu’elles ont bien été mémorisées.  Au bout de quelques mois, notre comité d’orientation prépare la sortie de la famille vers son propre logement, après qu’elle ait trouvé un employeur et soit  capable de s’assumer financièrement. »

 

« Les enfants sont entourés de bénévoles qui avec nous, assurent un soutien scolaire et une aide au devoir, mais en étroite collaboration  avec les établissements scolaires. Nous leur inculquons les notions de respect, d’entraide, l’éveil à la culture. Nous répartissons les enfants selon qu’ils sont en élémentaire, en sixième ou en terminale, et faisons en sorte qu’ils participent à la vie scolaire, en créant le lien entre parents et enseignants. »

Les bénévoles sont indispensables

« Il y a tant à faire que nous n’avons jamais assez de bénévoles qui peuvent, y compris dans le quartier, nous apporter au moins  une heure par semaine  sur leur temps de loisirs. Ce bénévolat existe sous plusieurs formes puisque les clubs services nous consacrent du temps au Bric à Brac, ou pour les collectes de nourriture,  mobilier, couvertures… étant donné que le foyer est subventionné à 50 % et que nous recherchons tous les moyens de compléter par nos propres ressources. »

foyer nd sans abris belleroche 009.jpg



31/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi