~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

Conscrits de Villefranche fin janvier 2011 : François Descaillot a fait ses vingt ans en carriole en 1951

 

François Descaillot : J'ai fait mes conscrits avec carriole et chevaux en 1951

 

François Descaillot dit Fanfan, est le  fils du boulanger de la rue d’Anse, en face de la place Carnot,  lorsqu’il nait en 1931. Faire ses conscrits a toujours été le symbole de  l’esprit caladois : « Avec Jacky Barnaud l’actuel président, nous sommes des piliers de la « 51 » depuis l’origine et la préparation de la fête en 1950. Nous étions 120 conscrits de vingt ans en 1951,  et  la fête était organisée par nous, simplement  aidés par le « Comité des classes en 1 ».

 

Pour apporter les bouquets aux nombreuses conscrites, nous avions loué un taxi,  une grosse traction Citroën, mais surtout plusieurs voitures conduites par un cheval ou deux, de chez Jugnet qui était alors en face de La Cigale à la place de l’actuel parking de la gare où se trouvaient bon nombre de bars et commerces. Le seul conscrit véhiculé, Claude Desmules le photographe, se servait de la  4 cv de la mère, dont je me souviens de l’immatriculation 27 U 69 ! Nous faisions au moins six livraisons le samedi  après-midi début des festivités, car les visites chez nos conscrites étaient courtes : 30 minutes environ pour la chanson, remise du bouquet et de la cocarde. 

 

 

Ci-dessous, lors du défilé 2011 : Fanfan en Don Camillo

 

 

 

 

 

 

Le  samedi  soir c’est en habit que nous faisions  la retraite aux flambeaux, puis nous retournions terminer nos remises de bouquets aux conscrites. La photo de classe avait lieu le dimanche à 10 heures devant la mairie, puis le défilé à 11 heures, avant d’aller nous répartir dans les restaurants de la ville : l’Europe, La Provence, la Coupole, la Sirène, le Cygne, la Cigale. Dès la fin de la vague, nous accompagnions chaque classe devant son restaurant.

  

Après le repas, en commençant par les 20 ans, nous allions à nouveau récupérer les conscrits, afin d’être à l’heure pour la vague du soir de 18 h. Le seul bal en fin de soirée, celui des 20 ans, se tenait à la Salle des fêtes (actuellement le théâtre). Il fallait dévisser les sièges pour pouvoir entrer et s’installer pour danser et les revisser le lendemain. 700 personnes au moins allaient au bal en centre ville, ce qui permettait à tous de se déplacer à pied. Le lundi terminait la fête avec le retinton et un autre retinton était programmé trois mois plus tard. »

  

 

Cette année, François Descaillot membre de l’interclasse générale depuis 1958, ne sera pas en tête de cortège, mais dans la voiture des 80 ans.



09/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 349 autres membres