CALADINFO

CALADINFO

ERIC CHAIGNE : HBVS s'intéresse à la proximité avec ses habitants

Eric Chaigne responsable de la proximité à HBVS

Un métier qui se ressemble à un sacerdoce, consiste pour Eric Chaigne, à assumer des responsabilités auprès d’ une soixantaine de personnes travaillant  dans un rayon de 30 km, dont la gestion de  quatre cent logements sur Belleroche.

 

-« Je suis né à Versailles il y a 53 ans, et j’ai rencontré mon épouse qui m’a conduit dans le beaujolais. Après divers emplois de technico-commercial, chez Ollier Bois puis  Potey Diffusion, c’est l’entreprise Zolpan qui vendant de la peinture pour HBVS, m’a permis de  rencontrer mon employeur actuel HBVS. En 1999 j’ai été embauché comme technicien, puis suis devenu responsable du bureau d’entretien du patrimoine, avec trois techniciens sous ma coupe pour l’entretien courant et les réparations. En 2004, je suis devenu responsable de la proximité. Je supervise une cinquantaine de gardiens d’immeubles, non logés sur place, trois jardiniers, une secrétaire, trois gestionnaires de sites. L’ensemble du patrimoine HBVS consiste en 4 600 logements dont 2/3 dans la Cavil, les autres logements étant répartis sur Monsols, Miribel, Saint Bel, Chatillon sur Chalaronne.

Gardien d’immeuble,  une  fonction de plus en plus contraignante

La fonction  de gardien d’immeubles est devenue  particulièrement difficile. L’incivilité qui s’accentue, les poubelles au sol, les encombrants qui traînent malgré les ramassages réguliers, font que les habitants n’ont aucun respect pour leur propre cadre de vie. Nos tentatives demeurent infructueuses et nous avons testé des réunions avec les ambassadeurs de tri au pied des immeubles. Malheureusement les résidents ne se sont pas sentis concernés, et nous n’avons rencontré que quelques enfants. Nous avons alors mis en place des réunions de proximité en milieu scolaire. Nous présentons les gardiens aux élèves et expliquons leur métier. Les élèves du Collège Utrillo ont été attentifs ce mois d’avril, et nous poursuivons l’information avec les primaires durant le mois de mai.

Le gestionnaire de site

Une personne, que nous qualifions également de contremaître,  gère le secteur ouest dont  Belleroche. Elle représente nos yeux sur le terrain, visite les parties communes et  les sous sol. Son rôle est l’inspection et le contrôle, ce qui donne l’impression qu’elle se promène. Chaque gardien ayant un souci sur son secteur, appelle d’abord  la chargée de clientèle, afin d’enregistrer une affaire pour en assurer le suivi. S’il faut un constat sur place, c’est cette chargée de clientèle  qui contacte sa gestionnaire de site.

Chantiers jeunes.

J’organise pour Belleroche,  avec Agora et les maisons de quartier, des chantiers jeunes. Le principe pour nous est que le travail réalisé par ces 14/17 ans, ou par de tous jeunes adultes, permet d’accroître le respect. Soubassements d’immeubles, couloirs de caves, peintures pour éliminer les tags, tous ces travaux sont réalisés soit les mercredis, soit durant les vacances scolaires. Ceux qui travaillent montrent ainsi à leur entourage que ce qu’ils font demande du temps et de l’argent, et cela semble bien fonctionner. Quand nous avons lancé le ramassage de papiers à la Carrière Chapelle par exemple, les enfants ont bien assimilé que ce qu’ils jetaient la veille, ils devaient le ramasser le lendemain. L’éducation des enfants passe aussi  par le travail ! ».



26/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi