CALADINFO

CALADINFO

LA BOULE DE LA CLAIRE RESISTE AU TEMPS !

Présidée par Serge Perrin depuis 1990, la Boule de la Claire dépend de l’Union bouliste caladoise, c’est ce qui explique que j’aie pu ainsi marcher sur le territoire de ma copine Ghislaine .

Le terrain appartient au bar-restaurant de La Claire qui a changé d’enseigne il y a deux ans pour devenir Les deux potes au feu, puis le « Q.G. » tout récemment. Les anciens clients, auraient bien aimé toutefois le voir redevenir La Claire, mais il faut savoir accepter de vivre avec une nouvelle ère !  Le clos reste toutefois indépendant dans son organisation

. Deux jeux subsistent sur les 4  jeux d’origine, en raison des inondations de 2009, ou deux d’entre eux sont désormais sous gravier et servent à la pétanque. D’ailleurs les samedis et dimanches matins, une équipe d’amis allie casse-croûte et pétanque (voir photo ci-dessous dans laquelle on reconnait l’ancien patron du bar de l'Escapade !!! qui fit une transition entre l’achat et la vente entre Potes au feu et Q.G.)  dès que le temps le permet.

 « Nous avons 28 licenciés,  dit  Serge Perrin, surtout du quartier comme il se doit dans les clos, ou avec des amis proches. Les  décès furent nombreux au fil des ans, mais les joueurs se renouvèlent et cette année, quatre nouveaux venus ont agrandi le cercle. Si auparavant comme partout en ville, les ouvriers  sortant de l’usine à 18 h filaient directement au clos, « maintenant qu’ils finissent à 16 heures plaisante t-il,   ils rentrent à la maison ! »

Concours et retrouvailles entre amis

Faute de place, les concours se font sur les stades boulistes de Gleizé ou de Villefranche. Un concours officiel a lieu autour du 11 novembre chaque année, et trois autres concours se font entre amis à dates fixes.  Le « tête à tête »  sociétaire  avec la coupe « Nicole et Serge » anciens patrons du bar restaurant, reçoit une quarantaine de participants sur invitation. Le challenge Remuet se déroule avec Gleizé et Chervinges  à tour de rôle, et la coupe Arsac  rencontre amicale de juillet,  se joue à la Grange-Perret.  Des rendez-vous incontournables pour ces sportifs qui souhaitent avant tout rester entre amis.

Les JBJ une bande de gais lurons

 Tous les jeudis après-midi, avec le doyen René Séguret, 82 ans, la bande des JBJ  « Joyeux boulistes  du jeudi » ne manque aucun rendez-vous à La Claire. Raymond Laurent est à l’origine de cette autre entité de  gais lurons  : « Je suis le plus ancien licencié, avec 50 ans de licence bouliste à La Claire et ai souhaité ces JBJ en prenant ma retraite. J’ai connu 21 sociétés de boules et 1 200 licenciés lorsque j’étais membre de l’Union bouliste caladoise. La boule de la Claire a été créée  le 22 juillet 1924 et j’ai lancé ma première boule au clos à dix ans, avec mon oncle Louis Chamonard. A l’époque chacun allait à vélo et Gleizé faisait partie du secteur des Pierres Dorées. Les réunions se faisaient donc dans tout le beaujolais ce qui nous faisait trop de route. Nous avons ainsi demandé notre rattachement à l’Union bouliste de Villefranche. Cependant Gleizé nous accepte pour les rencontres et challenges ! »

christine et La Claire 009.jpg



02/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 324 autres membres