CALADINFO

CALADINFO

LES PAUVRES CREVENT DE PLUS EN PLUS : EN BLOQUANT LA FRANCE n'accélère t-on pas leur chute ?

        Je ne vais rien apprendre à personne en évoquant la pauvreté, déjà dans les communes, en commençant par la nôtre !

      Dans une municipalité de ville moyenne, un service devrait être consacré à ce lourd problème : *  fait-on ce qu'il faut pour que les structures d'entraide puissent fonctionner 365 jours par an ;  ** qu'il y ait dans les mairies un affichage des emplois et formations valables la semaine en cours **; ne peut-on trouver un lieu comme on trouve par exemple l'emplacement pour un parc expo tout à fait indispensable, l'un n'empêche pas l'autre -  un lieu de grande ampleur regroupant tous les services allant des restos du coeur au secours populaire en passant par le bric à brac,  un centre d'hébergement provisoire pour toutes sortes de situation y compris les situations en attente de logement avec un grand espace jardin et épicerie sociale ....etc... les personnes en recherche d'emploi pourraient selon leur condition physique, être affectés à cette construction et organisation...je ne vais pas entrer dans le détail plus avant et d'ailleurs ne suis pas compétente.

ALORS...................................................

Exprimer sa colère devant les injustices :

* la pauvreté qui s'accroît car au lieu de rabâcher que les gens doivent travailler, il faudrait d'abord créer des emplois à la portée de tous, de ceux qui n'ont pas fait d'études, manquent de formations sur place, ont un handicap pas suffisamment reconnu pour être indemnisé mais qui freine le recrutement pour certains employeurs potentiels, n'offrent d'ailleurs pas suffisamment de postes y compris à temps partiel au pire des cas, pour les handicapés qui perçoivent des indemnisations ne leur permettant pas de vivre décemment
* les services publics qui disparaissent progressivement
* les mécontements des services -  d'une municipalité et/ou des services de l'Etat - que nous sommes en droit d'attendre, en tant que citoyen et administré
* les lenteurs administratives dont personne ne prend l'initiative de remettre en cause ni de proposer des solutions pour les alléger en commençant par le local qui pourrait ainsi donner l'exemple au national
* les salaires des temps partiels, le smic, les impôts énormes pour les célibataires, les injustices liées aussi à la différence entre les retraites des salariés du public et du privé qui ont pourtant travaillé et souvent bien plus de 40 ans, surtout ceux qui ont commencé à 14 ou 17 ans
* les différences hallucinantes de prix des loyers dans les grandes villes pour des employés payés eux aussi au même tarif que l'ensemble des habitants de la France entière et qui sont contraints de vivre dans la rue ou dans leur voiture s'ils en ont encore une - un scandale qui ne gêne évidemment pas les politiciens des grandes villes que ce sujet n'interpelle pas du tout.
* la nécessité pour LES BENEVOLES DE CE PAYS de se regrouper de plus en plus pour créer une nouvelle Xième structure, car malgré leur nombre élevé pour palier à tout ce que nos dirigeants ne font pas, ce n'est jamais suffisant - Pourtant des locaux existent désaffectés ou pas - ou sont remis en service pour l'association pour se donner bonne conscience - des locaux que l'on pourrait regrouper, mettre des salariés et encadrants qui donnerait ainsi, un toit, du travail, de quoi se nourrir aux milliers de laissés pour compte -
* la nécessité de revoir ce système d'entraide, entièrement, pour ne pas disperser les énergies, ouvrir 365 jours par an par roulement afin que plus personne ne loge à la rue : qui de faire les travaux de bâtiment, de jardinage, de fabrication de meubles ou d'étagères dans les dits locaux, d'assurer la maintenance, l'organisation administrative, d'avoir un atelier couture, tricot pour créer ou rénover vêtements ou linge de maison...tout cela représenterait un nombre de salariés énorme, dont le financement existe déjà par le biais des subventions que l'on donne à chaque structure existante et par les appels à dons que les plus nantis ne boudent absolument pas, déductibles de leurs impôts...
 
EN BREF, la colère s'exprime comme chacun le peut !
POUR AUTANT, BLOQUER LA FRANCE EST FACILE POUR CEUX QUI SONT EQUIPES POUR CELA ET SANS LES GREVES du passé nous n'aurions jamais obtenu l'amélioration de  conditions sociales dont nous bénéficions aujourd'hui, les gouvernements successifs ne comprenant que les manifestations de force, mais ce qui me dérange, c'est que ce sont d'abord les petites gens qui vont trinquer :
- ceux qui ne font des courses qu'au compte goutte et au quotidien pour tenter de tenir jusqu'à la fin du mois
- ceux qui n'auront pas d'autre choix que de récupérer le montant de leur RSA, retraites, etc..qu'après le 5 du mois car ils ne sont pas crédités avant cette date
- ceux qui n'ont aucune possibilité de faire des réserves de provisions
- ceux qui ne peuvent pas se déplacer sans les transports en commun et seront empêchés d'aller travailler pour percevoir leur maigre salaire mais pire encore, ne seront pas payés s'ils ne ne peuvent se rendre sur leur lieu de travail !
CE SERA A MON SENS LA MORT ASSUREE DES PETITES GENS.......
     Ce qui m'avait convaincue au départ des manifestations des gilets jaunes, c'était cette manière pacifique de se réunir sur les ronds-points, ne gênant ainsi personne. C'était un coup de génie.
       Puis les choses ont dégénéré....et on ne peut hélas prévoir, lors d'une manifestation, ce qui peut dégénérer, sauf qu'on ne peut pas ne pas savoir que les FAUTEURS DE TROUBLES ET CASSEURS PROFITERONT DE L'AUBAINE ET QUE CE SERA SURTOUT CELA QUE L'ON RETIENDRA !
JE NE SERAI JAMAIS D'ACCORD POUR AIDER A EMPOISONNER LA VIE DE MON VOISIN CONTRAINT DE GAGNER SA CROUTE MODESTEMENT...EN LUI INTERDISANT DE POUVOIR ACCEDER A SON USINE OU  A SE RENDRE AUPRES DE LA PERSONNE AGEE DONT IL S'OCCUPE ! Se rendre en masse devant les préfectures, lieu de pouvoir de l'Etat, oui !  bloquer les ouvriers sûrement pas !
J'ose souhaiter que l'on trouvera des solutions intelligentes
d'ici au 5 décembre !
AUJOURD'HUI CELUI QUI NE PAYE PAS SON LOYER EST EXPULSE
AUJOURD'HUI ON NE PEUT PLUS PAYER SON PAIN A LA FIN DU MOIS
 
Si vous avez un avis différent, et ce sera le cas, donnez-moi des précisions ! Merci ! J'ai un cerveau qui fonctionne !


27/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 344 autres membres