CALADINFO

CALADINFO

Lingerie Eymin depuis 1935 à Villefranche

Eymin,  de corsetterie en lingerie depuis  1935

Jeanne Eymin corsetière de son état, a acheté l’actuelle boutique tenue par Marie-Françoise le 1er novembre 1935, avec les murs qui affichaient alors 175 rue nationale. La maman de Pierre Eymin plus connu sous le vocable de  « Toto Eymin », fabriquait ses corsets sur mesure, l’atelier étant intégré à la boutique qui représentait 1/3 environ de la superficie  actuelle du magasin. Les  corsetteries proposaient également des bandages herniaires, des ceintures médicales, des corsets et gaines élastiques en tous genres et sur mesures, des bas à varices. Marie-Françoise a gardé jalousement le mannequin de l’époque, dodu à souhait, sur lequel sa grand-mère disposait les modèles.

Juste à côté se souvient Pierre, un marchand de tissus,  d’un côté et à la place d’Yves Rocher, l’épicerie centrale , par la suite  la maison Miguet. En face la Librairie Bâche et  la charcuterie Geay.

Le 8 décembre 1957, Jeanne passe le relais à la belle-fille Yvonne qui travaille alors à la Blédine, mais aime la mode et le contact avec la clientèle. Pierre et Marie-Françoise fille d’Yvonne et Pierre, clament en chœur : « Nous sommes passés d’une boutique du Moyen Age à l’ultra moderne très avant-gardiste où on mettait des faux plafonds, des couleurs violines, en repensant totalement la boutique devenue Lingerie, dans un espace comprenant le magasin et l’atelier. Une partie de l’arrière-boutique, avec sa porte donnant sur l’allée voisine, m’a servie de bureau puisque j’étais correspondant permanent du Progrès, première adresse  officielle de ce quotidien,  rappelle Pierre. »

C’est en 1989 que Marie-Françoise reprend la succession de la lingerie, dans un espace comprenant cette fois la totalité de la boutique, en faisant ressortir les magnifiques voûtes, apparats de certains  commerces caladois, réaménagement réalisé par sa maman au début des années 80. Aujourd’hui la lingerie est résolument moderne, avec l’affichage de la marque Ligne S représentant le groupement d’achats de détaillants indépendants en dessous féminins.

Eymin 001.jpg
Eymin fin 70.JPG
La Claire  Eymin 002.jpg



26/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi