CALADINFO

CALADINFO

PEUT ON VIVRE EN PAIX A BELLEROCHE LETTRE A MR LE PREMIER MINISTRE envoyée tout à l'heure

Marie-France ROUX BALANDRAS    à     Monsieur le premier ministre    Ministre de l'Intérieur

 

Objet : vivre en paix en QPV à belleroche

Zone ANRU 2 Villefranche le 4 octobre 2018

 

Monsieur le premier ministre,

 

Dans notre quartier (près de 6 000 habitants dont 5 000 sur le plateau, sur les 36 000 que compte la ville) où la délinquance s'intensifie de jour en jour : poubelles et voitures brûlées chaque semaine, incivilités, insultes, dégradations, menaces, la vie devient chaque jour un peu plus intenable !

 

J'avais fait un rapport de 4 pages au ministre Jacques Mézard, sur nos points négatifs et positifs - car il y en a, preuve en est notre système associatif qui se démène comme il le peut pour rassurer la population, la faire réagir, la faire s'impliquer, mais aussi la sortir du quartier avec des voyages, des fêtes et des animations – lors de la manifestation du 40° anniversaire de la politique de la ville où je fus conviée.

 

Je ne cesse d'envoyer des mails ou courriers pour dépeindre notre situation, car malgré l'attention que nous porte la municipalité et les services de police, chacun est au bord de l'épuisement ! Ce matin encore, j'ai pris contact avec chacun d'entre eux, j'ai un rendez-vous programmé sur le terrain, mais ai du faire venir la police municipale. Deux motards et deux véhicules sont montés dans nos locaux de permanence, car la « discussion » était enflammée avec les jeunes du quartier, venus nous provoquer alors que nous faisions notre travail de bureau.

 

Personnellement je tiens tête, même si je suis traitée de « connasse, pétasse, salope... » et que mon vice-président est sorti pour leur demander de nous fiche la paix et de nous respecter, la « conversation » a vite dégénéré et, témoins à l'appui « je vais te mettre en sang... », « tu ne me connais pas, il y aura des représailles  c'est notre quartier, » etc....

 

Notre justice étant bien faite, surtout pour nous aider en quartiers, mais partout en France sans doute, les mots ont leur importance et une menace n'est prise en compte que si les mots sont choisis : il y aura des représailles n'est pas une menace directe... !!!!! Les attroupements sont autorisés même s'ils bloquent un local avec des personnes âgées à l'intérieur......

 

Je vais aujourd'hui également envoyer un courrier au député et à la sénatrice de notre secteur pour qu'ils demandent une loi applicable pour les jeunes, avec travaux d'intérêt général imposés dès qu'il y a menace quelconque ! On souhaite sans doute que nous soyons morts pour envisager une telle chose ! Et bien non, Adepte des réseaux sociaux, je vais lancer une pétition dans ce sens, afin que tout mot ou signe de menace SOIT PUNISSABLE IMMEDIATEMENT quel que soit l'âge !

Monsieur le Maire veut que je change de local pour ma sécurité ! C'est hors de question, et mes collègues sont du même avis, nous sommes AUSSI CHEZ NOUS et ne laisserons pas le champ libre ! Que l'on fasse monter l'armée une fois par semaine, pour fouiller les allées et les caves, faire des contrôles, afin de dissuader les jeunes et leur affirmer au contraire que nous ne sommes pas DANS UNE ZONE DE NON DROIT ! ET UNE POLICE DE PROXIMITE EST INDISPENSABLE !

Nous avons des éducateurs de terrain, de multiples services jeunesses en quartier et en ville, des clubs sportifs : plusieurs clubs de foot, handball, volley, boxe, musculation, tennis, bowling, une plage le long de la Saône avec d'autres équipements, des éducateurs de rue avec lesquels les jeunes peuvent discuter, évidemment la maison de quartier a brûlé, et avant la restructuration nous manquons de locaux. Cependant avoir une salle pour mettre des jeunes qui regardent la télé, fument leurs joints, et se montent le bourrichon contre tous ceux du quartier qui les empêchent de nuire, n'est pas franchement productif !

On sait bien, la police aussi, qu'un jeune au volant d'une belle décapotable neuve ne se l'est pas achetée avec son salaire surtout quand il n'a pas d'emploi, alors, on préfère mettre en taule un type qui est en état d'ivresse au volant, sans accident, mais surtout pas toucher à ceux des quartiers qui braquent, volent, insultent, brûlent...c'est quoi cette parodie de justice ! Il ne faut pas continuer à remplir les prisons déjà saturées et qui coûtent une fortune, mais RENDRE LE TRAVAIL D'INTERET GENERAL OBLIGATOIRE DES L'AGE DE 14 ANS !

 

Nous comptons vraiment sur vous, Monsieur le Ministre, pour nous sortir de cet enfer ! Je vais participer à la réunion ERU du 16 novembre prochain, que j'avais réclamé. Toutefois mes convictions en matière de politique de la ville sont mises à mal, car la restructuration de belleroche ne se fera qu'à très long terme ! Qui, avec notre mauvaise réputation, viendrait courir le risque de venir vivre ici !

 

Espérant être lue et enfin écoutée mais entendue, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, Ministre de l'Intérieur, à mes respectueuses salutations.

 

MF ROUX BALANDRASnouveaux jeux conseil citoyen.jpg



04/10/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi