CALADINFO

CALADINFO

PRETES A TOUT FILM POIGNANT TOURNE DANS LES QUARTIERS DIFFUSION 14 03 2018

PRETES A TOUT : un film poignant, dure réalité des quartiers principalement, ces ghettos dans lesquels la société nous a enfermés. La honte française dans les grandes villes qui n'ont jamais eu envie de casser ces barres gigantesques, d'arrêter aussi ce bétonnage à temps, pas l'envie non plus de restructurer plus tôt ces quartiers  ! Ces quartiers, dans lesquels et je maudis pour cela nos gouvernants successifs, pour avoir souhaité y laisser s'instaurer la pauvreté, la saleté, la précarité, les poubelles des villes où les habitants ne connaissent plus que la peur.

 

La drogue (sujet du film) qui pourrit n'importe qui mais encore davantage ces quartiers, est-elle comme le dit le débat, un échec français ?

Récemment lors d'une réunion sur l'insécurité dans le gymnase (parce que l'on cherche continuellement des solutions), avec la police , les élus, les habitants et les bailleurs, un policier avait annoncé : « j'ai voulu faire le tour du quartier avant la réunion, et m'arrêter dans le centre, cela sifflait de tous côtés ! » ! Nous avons renchérit en disant qu'il y avait certes les sifflets, mais la nuit dans ces quartiers peu éclairés pour des questions économiques le plus souvent, on voit de nos fenêtres sur les immeubles voisins, les signaux lumineux qui la nuit remplacent les sifflets du jour...Pour les guetteurs, une manne financière ; pour les dealers, impossible ensuite de retrouver une vie normale, la drogue rapportant trop d'argent  ! Cela tout le monde le sait.. tout comme on connaît les dégâts causés ! La police est suivant impuissante, car il faut choper les gros bonnets ce qui demande de longues enquêtes pour enfin pouvoir pénaliser.

 

S'il est facile à ceux qui n'ont jamais été concernés par le problème de dire que les enfants bien éduqués n'auront jamais de problème de drogue, vous êtes naïfs ; le cannabis est banalisé surtout depuis ces dernières années et il est aussi facile à trouver qu'une baguette de pain.

Par contre dans les allées des quartiers, les jeunes n'ont aucune crainte à fumer sous notre nez, ils savent qu'ils ne risquent rien en étant mineurs. Il me semble qu'on se cache davantage en centre ville on y vit différemment.

 

Le débat qui suivait le film était aussi très édifiant et fort bien mené,le journaliste posant les bonnes questions : la loi est très sévère mais en pratique il n'y a pas d'application  ! Un maire interrogé, propose une amende immédiate plus dissuasive que deux heures en garde à vue !

 

Pourquoi aussi ne peut-on pas venir à bout d'une trentaine de délinquants qui empoisonnent un quartier ? Réponse : échec national !

 

La police de proximité que nous implorons dans nos quartiers, sera t-elle une des solutions ? , nous les acteurs du quartier, nous l'espérons en tout cas et en ferons part régulièrement au préfet, ici les règlements de compte se font en brûlant tout sur le passage  !

incendie belleroche nuit du 16 17 2015 204.jpg
Nuit du 16/17 2015

A la base il fallait punir un gars habitant au rez-de-chaussée, mais le feu a pris sur toute la colonne du bâtiment....

 



15/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi