CALADINFO

CALADINFO

VOEUX DU MAIRE THOMAS RAVIER VILLEFRANCHE SUR SAONE 9 01 2019

 

Une foule immense de caladois de tous les quartiers de la ville et des sympathisants élus de l'agglo, veut chaque année, entendre ces vœux et les partager entre soi dans cette belle salle de l'Atelier qui fut « pleine à craquer » ce 9 janvier 2019  !

 

La particularité de Thomas Ravier, outre le fait qu'il est caladois de souche et fier de l'être mais aussi amoureux de sa commune, est son humilité. Sans minimiser l'importance de son statut, il trouve toujours les mots d'apaisement, les mots rassurants, prouver son empathie s'il le fallait, et mettre l'accent sur l'importance qu'il attache à être CALADOIS dans l'âme ! Il était d'ailleurs conscrit en 2018 et n'a pas boudé son plaisir comme ses prédecesseurs.

 

En lisant l'article du Progrès, je ris devant l'insistance du journaliste (quasiment re-lou diraient les jeunes) à supposer que notre maire allait tomber dans le piège grossier de l'annonce de l'élection de 2020 ! C'est bien mal connaître notre édile !

 

Il s'agit de remplir ses fonctions jusqu'au bout pour ce féru de politique, lui qui fut le plus jeune adjoint de Bernard Perrut à la tâche peu aisée des quartiers ! Lesquels quartiers bien représentés ont bu ses paroles ! Pour Belleroche nous étions encore plus attentifs puisque nous concernent la sécurité « compétence régalienne de l'Etat » (et si j'ai trouvé le film d'introduction un peu rapide, j'avais apprécié que l'on mette en évidence la place du centre de belleroche où l'on me voit avec la police municipale). Sécurité par laquelle aussi des caméras supplémentaires ont été installées, tout comme le court-métrage sur les incivilités, qui sera diffusé dans les écoles et lycées (j'y figure également), film qui évoque les situations du quotidien qu'il faut vraiment modifier !

 

Belleroche encore, où LE CONSEIL CITOYEN DE BELLEROCHE si rarement évoqué dans la presse, s'implique depuis 4 ans en ayant participé aux formations de l'Ecole de rénovation urbaine de Paris, mais aussi celles réalisées en préfecture, et qui se mobilise une fois par mois pour évoquer les avancées de ce projet en participant à la politique de la ville qui va de pair, tout comme aux rencontres avec les bailleurs, à celles de la mairie ou de la sous-préfecture comme ce sera encore le cas en janvier et février. Le maire est à nos côtés, tout comme le sous-préfet, de même que le président du département Christophe Guilloteau président de l'Opac notre bailleur principal s'intéresse à notre capitale du département et à toutes ses actions ! Je rappelle au passage, car il m'en voudrait, que ce projet de restructuration fut le « bébé » de Bernard Perrut et en tant que député ; il suivra jusqu'à son terme, ce futur chef d'oeuvre qui changera nos vies nous l'espérons vivement !

 

Toujours est-il puisque je fais d'une pierre deux coups - vous me connaissez assez - en insistant davantage sur notre quartier, que cette soirée à l'Atelier, a séduit le public appréciant dans chaque coin de la salle, les mots de leur maire ! Thomas Ravier qui avait accueilli en priorité les gilets jaunes en évoquant ce mouvement légitime et en rappelant qu'un cahier de doléances était ouvert en mairie !

 

Et nous comptons tous sur notre maire pour nous épauler encore et encore jusqu'à la fin de son mandat dans un premier temps.

 

Marie-France ROUX BALANDRAS, présidente du comité de défense des locataires de belleroche, membre du conseil citoyen de belleroche et copilote avec Gérard Bonin. Janvier 2019

 

IMG_20181211_105904316_HDR.jpg

 

 

copil 4 14 11.jpg

 

IMG_20180712_183200799.jpg

IMG_20180508_173423910_HDR.jpg

IMG_20180701_102028274.jpg

20170710_200246.jpg20170710_184513.jpg



11/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 337 autres membres