~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

AUTOMNE A CLOCHEMERLE

AUTOMNE A CLOCHEMERLE

 

 

L'automne ouvre les bras

Et cerne de sa brume,

La plaine de la Saône

Pour un jour sans rayons.

Le ciel reste tristement bas.

Les arbres à peine se dessinent

Bordant la route du Perréon,

Et celle qui lentement frissonne,

Entre vignes et vallons,

Se rue sous les brindilles

Entraînant truites et goujons,

Elle, c'est la Vauxonne

Perdue dans l'horizon.

Pourtant à mi-coteau

L'éclaircie d'abord timide, s'affirme :

On atteint les hauteurs de Vaux.

Là, le paysage s'illumine,

Clochemerle apparaît

Avec ses vignes mordorées.

Chaque feuillage fait admirer

Des reflets ocre, rouille, rouge, orangé,

Dans des tons d'une infinie variété,

Surplombé par l'église, le Musée,

Le caveau et la célèbre Pissotière,

Dominant la laiteuse vallée.

Sous le bleu du ciel,

Allain Renoux croque un coteau.

Une brise légère effeuille les ceps

Pour convaincre le visiteur :

Avec les primeurs,

  L'automne, à Clochermerle, est arrivé.

 

Marie-France BALANDRAS



29/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 367 autres membres