CALADINFO

CALADINFO

CENTRES D'AIDES A VILLEFRANCHE

DES PERSONNES QUI DORMENT DEHORS OU DANS LEURS VOITURES, en 2018 cela ne devrait pas exister ! AIDONS NOUS A AIDER LES AUTRES PAR NOS SIGNALEMENTS, NE DITES PAS QUE TOUT LE MONDE LE SAIT, ce n'est pas vrai ! Nous les associations, découvrons les catastrophes au quotidien ! PARTAGEZ MASSIVEMENT, AFFICHEZ DEVANT VOS LOCAUX... ET SURTOUT... SIGNALEZ..


Le Lien

Au 190 rue Gantillon, une structure a été mise à disposition par la Ville pour accueillir les Restos du coeur, le Secours catholique et le Secours populaire.

Les Restos du coeur
Différents services vous sont proposés tels que : pôle santé, garderie (pendant la distribution de marchandises), aide à la personne, conseil budgétaire, cafétéria réservée aux personnes accueillies vestiaire bébé.
Restos du cœur, campagne d'hiver :
La distribution aura lieu les mardis de 9h à 15h30 et de 17h30 à 18h30 ainsi que les vendredis de 9h à 15h30.
Le vestiaire bébé sera ouvert les jeudis matins de 8h30 à 10h30.

Le Lien
190 rue Gantillon
ad69.villefranche@restosducoeur.org
Infos au 04 74 60 00 44

 

Secours Populaire

Lundi et jeudi de 14h à 16h30

04 74 60 65 58


Secours Catholique

Mercredi de 9h30 à 12h

04 26 47 30 01

devillefranchesecourscatholique@sfr.fr

 

 

Croix Rouge Française

Président : Eric Sault
La vesti-boutique de la Croix Rouge de Villefranche continue son développement et ouvre désormais chaque deuxième samedi après-midi à partir du 11 mars de 14h à 17h30.
D'ores et déjà ouvert tous les après-midis, c'est désormais le week-end également que vous pourrez tous chiner, permettant ainsi à la Croix Rouge de diversifier sa clientèle et d'augmenter ses recettes pour les personnes démunies, soit plus de 15 000 bénéficiaires en 2016 pour l'ensemble de l'unité Rhône Nord.
Tous ces objets sont le fruit de dons de particuliers ou d'enseignes, ils sont triés, nettoyés et restaurés par des bénévoles (en 2016 : 50 000 articles).
1860 route de Frans 
04 74 65 35 60

ul.rhone-nord@croix-rouge.fr

 


Calad'Ajef

L'association Jeunesse, Enfance et Famille propose des colis d'urgence, des repas chauds en hiver.

Dominique PAPAYANI

Rue de Prony

04 74 62 05 35

www.caladajef.fr

 

L’objectif du plan froid est d’accueillir l’hiver, en extrême urgence, des hommes et des femmes isolé(e)s, des couples ou des familles.Ces personnes sont accueillies au centre d’hébergement d'urgence.

  • Ce centre est situé au 461 rue Robert Schuman à Villefranche et géré par le Foyer Notre Dame des sans-Abri .
  • Ce service fonctionne en général de novembre à mars, de 15h à 23h pour l’accueil.
  • Chaque année, environ 80 personnes trouvent ainsi refuge auprès de ce centre d’hébergement.

 

 

« LA HALTE » à Villefranche,
Habitats Logement temporaire.

 

Le Service d’Accueil et d’Hébergement d’Urgence a réorienté son activité vers l’accompagnement social lié au logement et l’hébergement de jeunes de moins de 25 ans et de famille monoparentale dans le cadre de l’Aide au Logement Temporaire.

 

Ancien SAHU, les Locaux de la Halte sont installés au cœur de la ville et aux pieds des immeubles du 411 rue Déchavanne à Villefranche-sur-Saône. 
L’ASEA Halte est engagée de longue date dans la lutte contre l’exclusion.

 

 

L’objectif du plan froid est d’accueillir l’hiver, en extrême urgence, des hommes et des femmes isolé(e)s, des couples ou des familles.Ces personnes sont accueillies au centre d’hébergement d'urgence.

  • Ce centre est situé au 461 rue Robert Schuman à Villefranche et géré par le Foyer Notre Dame des sans-Abri .
  • Ce service fonctionne en général de novembre à mars, de 15h à 23h pour l’accueil.
  • Chaque année, environ 80 personnes trouvent ainsi refuge auprès de ce centre d’hébergement.



Les bras ouverts
Aide alimentaire et aide à la personne

- Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h : renseignements et accueil de jour 
Distribution alimentaire 
Mardi et jeudi de 13h30 à 17h
420 rue Claude Vignard

04 74 09 12 03

 

le lien.jpg

 

RAJOUT AU FUR ET A MESURE DE MES TROUVAILLES 18 02 2018

:

 

 

  • 115 VEILLE SOCIALE TELEPHONIQUE

     

- Maison de la Veille Sociale du Rhône – SIAO - 246 rue Duguesclin - 69003 LYON

Tél :  04 78 95 00 01 -

*antenne à Villefranche dans les locaux du CCAS rue Paul Bert, sur rendez-vous, pour vous écouter, vous renseigner, vous diriger..

 

La Maison de la Veille Sociale du Rhône porte le SIAO du département :

recueil de la demande d'hébergement des personnes privées involontairement de domicile personnel,

orientation vers l'offre d'hébergement disponible auprès des structures adhérentes du groupement,

soutien de la sortie d'hébergement vers le logement social. La MVS porte également l'observatoire départemental de la demande et de la réponse en matière d'hébergement et logement aux personnes sans domicile.

 

- MARAUDES A VILLEFRANCHE : elles sont organisées les lundis et mercredi de 16 h à 20 h du 1er novembre au 31 mars, par LA HALTE comprenant aussi des bénévoles d'horizons divers comme La croix rouge.

 

LE DROIT AU LOGEMENT : DALO :

 

Le droit au logement est garanti par l’Etat, dans les conditions prévues par les textes, aux personnes qui ne peuvent accéder par leurs propres moyens à un logement décent et indépendant. Pour celles dont les démarches ont été vaines, la loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable a créé des dispositifs de recours. La loi ouvre aux personnes qui sollicitent l’accueil dans une structure d’hébergement des recours semblables à ceux dont disposent les demandeurs de logement.

La loi du 5 mars 2007 institue un droit au logement ou à l’hébergement pour les personnes qui ne peuvent en obtenir par leurs propres moyens. Ce droit est dit opposable, c’est-à-dire que le citoyen peut demander à une commission de reconnaître son droit en déposant un recours amiable. L’État est garant de ce droit et doit faire reloger ou héberger les personnes reconnues prioritaires. Le préfet de département mobilise les organismes de logements sociaux ou les gestionnaires d’hébergement ou de logements temporaires pour reloger ou héberger les personnes.

 

 

. Il faut se trouver dans l’une des situations suivantes : être dépourvu de logement, c’est-à-dire sans domicile fixe ou hébergé par une autre personne ; être menacé d’expulsion sans possibilité de relogement ; être hébergé dans une structure d’hébergement ou logé de manière temporaire dans un logement ou un logement-foyer, en attendant un logement définitif ; être logé dans des locaux impropres à l’habitation, insalubres ou dangereux ; être logé dans un local manifestement suroccupé ou non décent, à condition d’avoir à charge au moins un enfant mineur ou une personne handicapée ou de présenter soi-même un handicap ; être en attente d’un logement locatif social depuis un délai supérieur à celui fixé par le préfet (délai qui varie d’un département à l’autre) et ne pas avoir reçu de proposition adaptée à ses besoins à l’issue de ce délai.

Il faut avoir fait des démarches pour trouver une solution de logement et avoir déposé une demande de logement social, régulièrement renouvelée. Il faut donner le numéro unique d’enregistrement de la demande dans le formulaire de recours. Sinon, le recours amiable devant la commission de médiation risque d’être rejeté ou le relogement en cas de décision positive, retardé. A défaut, il faut pouvoir justifier pourquoi l’on n’a pas déposé une telle demande et avoir fait d’autres démarches, comme avoir engagé une action auprès du propriétaire qui loue .

 

Site internet : LES SERVICES DE L'ETAT DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE -



06/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 325 autres membres