~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

La Cigale et la reproduction du mariage Coluche/Le Luron

La Cigale : siège historique de l’interclasse générale

 

La Cigale à l’angle de la rue Stalingrad en face de la gare, hélas disparue en 2010, fut un des lieux le plus connu des caladois par rapport à son statut de siège de l’interclasse générale depuis 1971, une véritable institution.

 

Tenu pendant dix ans par Raymond Terrier, puis par Mimi et Robert Perraud pendant 18 ans, relayés par Sylvie et Cédric Poinsonnet de 2004 à 2009, repris depuis le 1 juillet 2009 par Pascal Rodulfo, puis abandonné un an après… !

 

RAYMOND TERRIER ET ROBERT PERRAUD

 

Si  Raymond Terrier a laissé son empreinte, celle de Robert Perraud fut la plus spectaculaire de la ville et les histoires de Robert perdureront, de quoi en faire un livre ! Prendre la suite d’un personnage comme Robert n’est pas tâche aisée !

 

Pour se souvenir de toutes les anecdotes de Robert, ses anciens clients n’auront pas assez de jours et n’en finissent pas de s’extasier : « Ici c’était le café-théâtre permanent dira Fanfan, on ne savait jamais ce que Robert nous avait réservé ce jour-là.  Tout à coup c’était la musique militaire à fond dans un bar plein à craquer, et Robert arrivait avec le casque colonial et le fusil à la main. Pour les primeurs, qui ne s’est pas assis sur le tonneau placé au milieu de la salle pour le bisutage annuel ! Un client laissait sa mobylette dans la cour pour aller prendre le train et Robert n’avait rien trouvé de mieux que de faire le tour du bar en mobylette autour des clients médusés !

 

FAUX MARIAGE HOMOSEXUEL A LA CIGALE...

 Après le faux mariage de Coluche et Le Luron, l’idée avait germé dans la tête de Robert qui fit de même en ville, lors d’un épisode tumultueux, avec le bar entièrement décoré, un buffet grandiose, les voitures sillonnant la ville, et le couple de faux homos qui avait bien voulu jouer le jeu, Robert faisant ce jour-là office de curé, mais ce ne fut pas le seul jour où il porta la soutane ! Robert encore, faisant Nicolas Hulot au fond de la mer en rampant derrière le bar, tandis qu’un client représentait la bouteille d’oxygène, ou encore promenant « carreaux », c’est-à-dire un mouchoir à carreaux au bout d’une ficelle.

 

 Si un client s’avisait de partir sans payer, s’imaginant que Robert n’avait rien vu, celui-ci se mettait à crier : « dites, vous oubliez votre monnaie ! ». De la part de Robert, tout était permis, c’était un vrai show man du matin au soir et ses clients jouaient le jeu lorsqu’ils étaient victimes innocentes, comme lors de la coupe de cheveux du patron de la Colonne, coupe improvisée !

 

Si aujourd’hui Double patte et patachon, ou encore le Muppets show sont toujours en ville, on garde jalousement les blagues de Robert, pour que les souvenirs heureux persistent. Ce lieu aurait voulu rester celui de la convivialité d’antan, de l’humour, des retrouvailles entre amis…. Il manquera vraiment dans l’histoire de la calade !

 

MF BALANDRAS  LE PROGRES VILLEFRANCHE 2009, remodifié en décembre 2010,  en raison de la fermeture de LA CIGALE !

 



20/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 365 autres membres