~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

Les ragots de La Tantine, façon Jeanne Sourza 2021

 

          Les plus anciens se souviennent forcément de la Mère Cottivet, ou encore de Raymonde Souplex et Jeanne Sourza, sur le banc ! Ragots, potins, commérages, tout y passait pour le bonheur de ceux qui n'avaient alors que la radio, mais quelle radio !

 

J'ai donc décidé de lancer "Les ragots de Tantine", plusieurs fois par semaine, selon mon emploi du temps et l'humeur du jour ! C'est parti !

 

13 09 2021 : Les ragots de La Tantine, 1"

 

"T'as entendu mon Paulo, Anne ma soeur Anne ne vois-tu rien venir ? Si, Si, la Marie, la Anne Hidalgo qui se présente à la présidentielle, y z'ont pas fini d'en bouffer du vélo, les parigots !

Ben mon Paulo, tu nous vois à vélo, avec nos pattes folles ? Sans compter que ça te roules à gauche, à droite, surtout à gauche chez elle ! Elle verra quand elle aura notre âge, si elle y arrive, elle connaît pas la topette de gnôle du matin qui conserve le pélerin !

Pis t'as vu Paulo les manifestants de samedi, parents et enfants qui se sont fait gazer dès leur arrivée, j'y sais ben, y'avait mes gônes ! Je comprends pas tout, pis nous, on est vaccinés, on nous a pas demandé notre avis, le toubib avait sa seringue à la main ! Parait que c'est pour nous protéger ! De quoi, on a déjà passé les 90 ? Et entre le beaujolais et la gnôle, on risque rien !

Au fait, les vendanges en beaujolais, ça se présente bien y parait ! Et les conscrits en octobre ? Ca ressemble à quoi ? Ma foi, nous, on est de la Une on aura deux gueuletons de suite, en octobre et en novembre à Parc expo, car ils nous mettent le repas de printemps en novembre !

Tout fou l'camp Paulo, mais pourvu qu'on ait not'jaja et notre banc de jardin dans le parc devant la piscine Bointon, on est heureux !

Allez, à la tienne Paulo, à la tienne Marie, j'ai planqué la gnôle dans ma carrée, ils risquent pas de la trouver s'ils fouillent pas ton sac à main quand on sort ! Hi hi hi, au moins nous, on rigole !"

 

 

 

14 09 2021 : « Les ragots de La Tantine 2 »

 

« Y va pleuvoir la Marie, ma jambe me fait souffrir, et toi ta hanche ? M'en parle pas mon Paulo, je me traine, mais pas trop devant la gardienne, des fois qu'elle irait raconter des conneries au directeur et qu'on me défende de sortir ! Ah, fait pas bon être vieux ! Mais pourvu qu'on se retrouve tous les deux, on s'en fiche !

T'inquiètes j'ai récupéré ta topette, on ne dit pas où, des fois qu'y ait des espions dans les talus !

Bon alors aujourd'hui ? Ah ben j'ai suivi le discours de la fille du borgne,tu sais le Jean-Marie ! Ben dis donc, elle a la gnaque la gonzesse, mon Paulo ! Et le père, on sait pas s'il est drogué à la gnole de chez nous, mais y résiste et il surveille sa gamine !

Et pis Cnews qui punit le Zemmour, je l'ai vu sur ma tablette, l'aura plus le droit de parler et il en avait des choses à dire lui, sur les quartiers où il a jamais mis un pied, mais je l'écoute pas trop il est trop intello pour moi ; mais on a bien l'impression que c'est le gouvernement qui décide de qui doit parler ou pas ! Z'ont pas fini de s'engueuler Zemmour/ Le Pen, mais je regarde sans écouter comme disent mes enfants ! C'est drôle qu'y joue les gonzesses Zemmour « j'sais pas si j'y vais... vous le saurez bientôt... »  !

Quand tu penses que quand Mitterrand avait été élu, les gens de droites beuglaient que les chars communistes allaient arriver sur les Champs Elysées ! Alors là, avec ces deux oiseaux à la droite de la droite, ben mon Paulo, y vont dire quoi ?   Y parait que les prénoms sont importants ! Sur le calendrier des saints les Larissa et les Habib, c'est arabe ça ? Ben figure-toi Paulo que c'étaient des saints martyrs chrétiens dis donc, et Habib d'origine turc ! C'est écrit sur ma tablette, tu vois qu'on n'y connais rien nous non plus dans les prénoms, mais nous on se tait, heureusement !

Pis nous ici, des arabes, y'en n'a pas, y mettent pas leurs parents dans des maisons ou dans des Ehpad, ils s'en occupent ! Et oui mon Paulo !

En attendant, les présidentielles ? mais on sera où nous d'ici là ?

Alors là, la Marie, on va pas leur faire se plaisir et on les fera nos cent ans, tu vas pas me laisser tomber ?

Te bile pas mon Paulo, on partira ensemble et pis j'aime bien que tu me tripotes en douce, dans l'ascenceur ! J'suis bien fanée, mais t'es pas mieux, on est quitte !

Bon, t'as eu des nouvelles du foot ! La calade avec leur foot, ils y mettent le paquet ! Le beau stade y paraît, tout modernisé, et ils y mettent un fric là-dedans ! Feraient mieux de le mettre dans nos repas ce fric ! T'as pas pris la chiasse toi hier, avec ce menu qu'on se demandait ce qu'on bouffait ? Mais la Marie, c'est pour notre transit qu'ils nous droguent ! Tu vois ben la Colette, ça la décoince, elle a tous les jours une gueule de constipée ! Hi hi hi, ah mon Paulo, t'en a de bonnes !

Mais bon, si les caladois font comme les Verts y'a queques années, faudra trouver un hymne ! Les verts, ça rimait avec supporters, mais caladois ? Ça rime avec quoi ?

Ben dis donc, j'ai lu sur l'écran ce matin, qu'il y avait plus que 29 décès Covid ! Va falloir qu'ils cherchent les morts d'aut' chose s'ils veulent faire du chiffre pour nous flanquer la trouille !

Ben nous, on l'a pas la trouille, à la nôtre Paulo, à la nôtre la Marie, et merde à Covid, on a nos défenses immunitaires !

 

 

 

 

« 15 09 2021 : « Les ragots de La Tantine 3 »

 

« Ah mon Paulo,

Ah ma Marie ! Heureusement que tu viens chez moi en douce quand il pleut ! On pourrait aller au Cheval Noir, mais tous les jours, ça fait désordre, mais surtout ce serait tintin pour la gnole ! Ha ha ha !

Alors, cette tablette, elle dit quoi ce matin ?

L'immigration, y z'en font des caisses ! Y sont instruits ou pas ? Ca a toujours existé, c'est pour ça qu'on est un grand pays mon Paulo ! Après, c'est mal fait, c'est bien fait, ça fait un sujet de bagarres pour les gouvernements ! C'est triste ! Tu te souviens après la guerre comme ils étaient traités les italiens qui venaient si nombreux ? Et maintenant on est copains comme cochons !

Y'a des petits cons qui font des saletés, qui vendent de la drogue, ben s'y z'avaient pris des coups de pieds au cul, comme nous, y'a longtemps qu'on les aurait matés ! A croire que ça fait plaisir aux dirigeants d'avoir des voyous !

Tu te rends compte mon Paulo qu'on fait même des slogans anti-policiers ? On laisse tout faire dans ce pays ! Nous, on ira voter parce qu'on est de bons citoyens, mais les jeunes d'aujourd'hui qui connaissent pas l'histoire, tu crois qu'ils y comprennent quelque chose !

Y remettent ça sur les prénoms, t'as vu Marie, on a embauché un jeune Mohamed pour l'entretien de la résidence ! Il est très poli et attentionné ce gone ! Y s'appelle comme son père, ben moi aussi je m'appelle comme mon père ! Quatrième génération de français, il vote, il travaille, il paye ses impôts ! J'ai remis la Germaine à sa place quand elle l'a appelé « l'arabe » , elle était pas contente la Germaine, mais moi encore moins, et le gone il m'a dit merci ! Pas étonnant qu'après ils nous aiment pas !

T'as regardé Johhny hier soir hein mon Paulo ! Notre idole ! Mais bon, j'aime mieux quand c'est lui qui chante ! Ma fille était au Lycée Faubert quand ça copine de 5e est allé à son premier concert ! Il lui a serré la main, alors elle se l'est bandée sans se laver pendant deux semaines ! Et on dit qu'les jeunes d'aujourd'hui sont fous !

Mais la Marie, j'en ai appris une triste ! Notre Christine du clos de boules derrière l'école du Nord, qui a fermé son parapluie cet hiver ! Pendant trente ans qu'j'ai joué là-bas avec les copains ! J'en ai pleuré sur le coup ! Depuis cette covid, on sait plus rien !

Et mon fils qui m'a appelé hier soir pour me dire qu'il avait eu le vaccin Janssen, y doit faire une autre dose pa'c'qu'y a des morts et des incidents à c'qu'il a entendu !

Pis, c'est aujourd'hui qu'les soignants pas vaccinés sont virés ! Et dire qu'on les a traités comme des pestiférés sans moyens, pestiférés comme nous, pis qu'après fallait les applaudir ! Ah oui, tout fou le camp, on peut pas suivre ma Marie !

En attendant mon Paulo, on a une grande braderie en vue, le 26 septembre, t'inquiètes, j'ai mis la date en rouge sur mon calendrier, on ira tous les deux ! Not'rue nat en fête, ça va faire du bien ! On la fera en entier et on s'arrêtera tout le long pour boire un café, un mâconnais bien sûr ha ha ha ! On peut même aller dans un resto à midi si tu veux bien ? Ah oui alors ma Marie, les fêtes de la rue nat', c'est la vie qui revient ! On a assez enterré de morts, comme des chiens, l'an dernier, quand on n'avait même pas le droit de leur dire adieu, ni d'aller les pleurer !

Et pas mieux, quand on avait que le droit de sortir une heure, sans s'arrêter sur un banc, des fois que le virus nous saute dessus quand on étaient assis ! Tu te rends compte ce qu'on nous a fait avaler comme conneries !

Alors, vive la rue nat, vive la braderie ! On va peut-être pouvoir finir l'année 2021 comme des rois !

Notre coup de gnole pour fêter ça mon Paulo ?

Pas de souci la Marie, mon fils me rapporte une bouteille la semaine prochaine, pis franchement, un dé à coudre chaque matin, c'est pas exagéré qu'y m'dit le gone ! A la nôtre, ce sera notre quatrième dose, hein la Marie ! Et mort à Covid !

 

 

  

 

 

 

16/09/2021 : « Les ragots de La Tantine 4 »

 

« T'as ben la fesse molle ma Marie, ce matin ? Parle pas de mou mon Paulo, je vais faire ton inventaire ! Ha ha ha ! T'as oublié la colle à ton dentier, ça couine quand je te bises ! Tu vois ben mon Paulo, qu'on n'a plus que des qualités ! Ha ha ha ! Dis donc la Marie, t'as gardé tes porte-jarretelles, ceux que j'aimais bien quand j'essayais de te trifouiller et qu'on étaient mariés tous les deux ? Paulo, tais-toi, si ça se savait ! Bof, tout le monde était cocu et ça n'a fait de tort à personne, y savaient pas ! Ohhhhhhhhhhhhh !

Où c'est qu'on en est ce matin, la Marie, sinon tu vas me faire gigotter dans le pantalon ? Vantard !

J'ai trouvé un livret de la saison du théâtre Pèle-Mèle, tu sais là-bas loin, après le collège Jean Moulin, tu sais, le Claude Bernard d'avant la guerre ! J'ai surtout regardé les horaires, pas bien pour nous ! Y' a ben le bus qui descend à la gare, mais même avec leur bus à la demande on va pas plus loin que la gare ! Faudrait qu'on demande à la direction, s'y en a qui iraient au moins au festival du rire, si on avait un mini-bus !

Tu te souviens, nous on aimait bien les petites salles comme y'avait avant juste à côté au 60 rue de belleville, quand Radio Calade faisait des concerts, on n'en ratait pas un !

En parlant de théâtre mon Paulo, c'est la Marthe Mercadier qui est morte ! Tu te souviens Au théâtre ce soir, les Saintes Chéries, elle en a fait rire du monde ! Elle a connu le théâtre grâce à son grand-père et est devenue la Reine du boulevard, pis des films, elle avait aidé la résistance à la guerre aussi. Elle s'était beaucoup engagée pour les femmes, j'espère qu'on verra des émissions, car elle a eu un sacré parcours !

Et oui, la Marie, on est devenus des vieux cons qu'aiment bien se souvenir ! Au moins nous, on est vieux, et on en a connu des choses ! Le marché aux bestiaux, le marché de la rue nat, les dames de mauvaise vie du Cheval Noir ! Tu t'souviens la Gueguette qui passait à vélo, pour apâter le client « J'peux pas ce soir, Lulu, j'ai la patte », qu'elle beuglait en pleine rue  quand elle avait ses ragnagnas ! Ha ha ha !

Ben oui, on avait aussi nos maisons closes qui disaient pas leur nom ! Ca arrangeait tout le monde, y compris les conscrits et une certaine coutume ! Mais je pense que leurs enfants veulent pas savoir et ça les regarde pas ! On a bien vécu après la guerre, mais on l'a bien mérité aussi ! Et les trente glorieuses, tu crois que ça reviendra un jour, vu le bordel actuel ?

Au fait j'ai appelé ma nièce d'Aimargues à côté de Nîmes hier, elle était dans l'eau ! C'est le réchauffement climatique qu'y disent ! Y'en a eu un paquet cette année des inondations, des tsunamis, des séismes, enfin tout quoi, sans compter les incendies ! Quand t'as plus rien du jour au lendemain, et nous on pleure quand on a mal aux genoux !

Heureusement nous, on est en hauteur, on risque rien, hein mon Paulo ? Ben non ma Marie, quand ça a inondé chez nous, c'était vers le Morgon, d'ici qu'il grimpe là, y'en aurait des noyés !

Si t'arrêtait de jacasser la Marie, sers-nous notre gnole, et on trinque à nos défenses immunitaires, mort à Covid et une lichette pour notre Marthe Mercadier !

 

Marie-France Balandras



16/09/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 368 autres membres