~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

VILLEFRANCHE SUR SAONE : INONDEE DE 1692 A 2008

         En regardant les infos et le midi de la France sous les eaux, j'ai fait des recherches sur la ville et ses inondations passées, phénomènes que l'on n'attend jamais, sauf que quand la nature reprend ses droits, elle peut le faire avec force et vigueur !

         Je me souviens bien entendu de 2008 ou quelques mois auparavant, j'avais dit à un ami dont les pièces donnaient aussi sur le Morgon"quand il débordera tu seras aux premières loges...." prémonition, il avait bien, sauf lorsqu'en pleine nuit il s'est sauvé en panique !

 

"

H. Velu Géocarrefour  Année 1938  14-1  pp. 1-88

...Vallée de la Saône, paysage verdoyant de prairies...sols humides et profonds de cette plaine alluviale on a jadis cultivé le chanvre........Villefranche-en-Beaujolais

Le Morgon venant des monts du beaujolais traverse la ville en son milieu d'ouest en est. Sa vallée est à la hauteur de Villefranche, relativement profonde et c'est sur les deux versants de cette vallée qu'est bâtie la ville.Le fond de la vallée resta ongtemps marécageux, le lieu où est l'église n'était qu'un marais, un creux où toutes les eaux s'assemblaient...

Le Morgon à son entrée dans la ville fournissait les abreuvoirs, alimentait des réservoirs à poissons près de la grande rue et avant de sortir de l'enceinte, un moulin à blé et son écluse... Il est dit sur les anciens registres des archive's communales, que le Morgon, après de fortes pluies, peut devenir en quelques heures, un véritable torrent et jusqu'au milieu du 19° siècle, les quatiers voisins de la rivière ont été sous la menace constante de l'inondation.

Le 6 aout 1692 ; l'eau s'éleva dans l'église à hauteur d'homme et envahit les autels, plusieurs maisons et boutiques furent entièrement ruinées.

En 1825 l'inondation eut lieu dans la nuit de Noël avec une violence et une rapidité que rien ne

faisait prévoir, les eaux atteignirent les voûtes des ponts, et bien que l'on eût ouvert les vannes du moulin pour faciliter leur écoulement, envahirent la cour de l'hôpital où l'on ne voyait plus que le sommet des plantes de buis. La grande rue, les maisons voisines, le parvis de l'église, fut recouvert de huit pouces d'eau, des ateliers envahis, des pans de murs arrachés un peu partout.



Les multiples dangers ne furent pas suffisants pour contrebalancer les avantages qu'offrait un tel site pour la fondation d'une ville fortifiée et le péage dont la valeur est accrue par la convergence de ces voies de la Bourgogne qui croisait une route venant des Dombes,franchissait la Saône , à la hauteur du gué de Riottier et de là par le beaujolais gagnait les bords de la Loire.



INFO : Persee.fr, extraits choisis...



2 NOVEMBRE 2008 : un véritable torrent traverse la ville de Villefranche....

voir blog : www.fusina.net : reportage et nombreuses photos



24/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres