~~ CALADINFO ~~

~~   CALADINFO  ~~

24 juin 2020 : soutenir la police, sans admettre pour autant les violences policières !

Les biens-pensants et les vertueux diront que si on ne fait rien de mal on n'est jamais arrêté !

Totalement faux !

Et j'ai des exemples personnels, comme le jour où une bande de quatre cow-boys (rien que quatre) s'est jeté en pleine rue nationale à midi, sur ma mère et mon fils devant la porte de chez ce dernier ! Inutile de vous dire que ma sainte mère de 1 m 45, n'avait jamais été interpellée de sa vie avant ses 90 ans et qu'elle a finit par m'en parler, malade pendant huit jours par cette contrariété ! Histoire banale comme il en existe régulièrement ! Elle avait donné rendez-vous à son petit-fils et lui avait préparé un plat cuisiné dans un tupperware qu'elle sortait de son sac, quand brusquement, et à quatre s'il vous plait, ils se sont jetés sur eux en clamant :  « madame on vous agresse ? » ! S'en est suivi un échange durant lequel seule ma mère a parlé, montré ses papiers tout comme mon fils, Oh miracle, son petit-fils n'avait pas le même nom, Figurez-vous que ma fille ne s'est pas mariée avec son frère.. ». Ma mère est certainement restée polie mais furieuse, d'autant que tous les passants les regardaient courageusement s'en s'approcher,surtout ceux qui, très heureux, « mais c'est Madame X, qu'est-ce qu'elle a fait ?» 

Craignant que je ne fasse un esclandre à la sécurité urbaine, ma mère ne m'a prévenue que huit jours plus tard et je l'ai fait l'esclandre ! Bien entendu, l'événement n'avait pas été signalé et il n'y a pas de cow-boys dans le service ! J'ose souhaiter qu'ils se sont fait remonter les bretelles, car je n'ai pas mâché mes mots puis très vite rédigé un texte bien senti sur facebook, rien de surprenant quand on me connaît !

Banal, aussi, et j'ai également fait un esclandre, l'histoire du colonel de la gendarmerie, à la retraite et pas tout jeune, chevalier de la légion d'honneur, nous a conté son interpellation devant le cimetière, alors que rentrant de l'Ehpad des Magnolias, fatigué de sa visite à son épouse bien malade, a du attendre que deux voitures de police garée côte à côté au milieu de la rue, veuillent bien lui laisser le passage. De guerre lasse, il avait fini par klaxonner, et a renoncé à se faire connaître devant la bêtise humaine, prenant une prune par la même occasion, alors qu'il était dans son droit, lui !

Banal aussi, lors d'un contrôle, que l'on demande à une aide-soignante qui a sa dérogation du service hospitalier, si elle peut prouver qu'elle est bien diplômée....

 

Dans l'affaire Chouviat où ce pauvre homme, livreur de surcroît, métier de merde dans les grandes villes alors que chacun sait bien qu'il faut travailler chrono en main, se fait contrôler Dieu sait pourquoi, et s'énerve de cette intervention ! Forcément, quand on est interpelé sans motif véritable, on se demande si les flics n'ont rien de mieux à foutre que d'emm...les pauvres pékins en train de bosser pour un salaire de misère !

Une famille très digne, qui a subi le choc de l'écoute d'une vidéo avec des interpelleurs, à quatre sur un type, et pourquoi pas dix tant qu'ils y étaient, interpelleurs qui n'ont pas entendu les cris de celui qui demandait grâce ! Foutu au sol comme s'il venait d'assassiner son client, c'est déjà magnifique quand on est quatre pour maîtriser un individu pour un simple contrôle !

Bref, laissons la justice faire son travail et bénissons le ciel qu'il y ait des vidéos et donc des traces de ces interpellations qui ne font pas honneur à une police qui devrait être mieux formée, contrôlée, guidée !

Forcément, on ne retient que les brutalités et les dérapages et d'autant plus quand ils conduisent à la mort ! Et dans ces cas-là, il n'y a ni blanc, ni noir, ni arabe, il y a juste une personne présente au mauvais moment et au mauvais endroit et qui paye pour cela, de sa vie ou de son honneur  !

La majorité des policiers, comme la majorité des habitants d'un quartier, n'est pas à jeter ! Et je défendrais autant les uns que les autres avec la même vigueur !

On n'a pas le droit de mettre tout le monde dans la même catégorie de « tontons flingueurs », au prétexte qu'il y a des gens infâmes dans tous les domaines, mais on a le droit d'exiger que chacun paye pour ses fautes de la même manière !

Sinon à qui fera t-on confiance pour faire régner l'ordre, à qui fera t-on confiance pour épauler chacun, quand on ne regarde que les loups de la bergerie ?

Il y a une justice, il faut qu'elle soit applicable et appliquée, pour que l'on puisse sortir de chez soi sans avoir la trouille au ventre, en ayant aussi peur de la police que des voyous !

 

Marie-France Balandras

 

Contrôle d'identité en France. ... Les contrôles d'identité généralisés et discrétionnaires sont illégaux ; les contrôles généralisés dans certaines zones sont légaux dans certaines circonstances (prévention de troubles à l'ordre public).

 

Le refus de donner son identité ne constitue pas une infraction.(démarches administratives.fr)



24/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres