CALADINFO

CALADINFO

DES IDEES POUR LA VILLE DONT LES QUARTIERS, et pas pour mon bénéfice personnel

Depuis quelques mois je précise mes idées pour l'amélioration de la vie dans les quartiers :

- locaux - emploi - formations - stages - propreté - éclairage des quartiers -  MAIS AUSSI  logements décents partout en ville - centres d'hébergements des organismes sociaux regroupés - amélioration pour les commerces de la rue nat , du marché ...de la municipalité et  de ses services, du défraiement des élus dont les conseillers municipaux oubliés du système - etc...

Comme je suis une rêveuse qui veut continuellement refaire le monde, mais pas encartée, j'apporte mon soutien à qui sera le plus proche de mes idées et révèle publiquement, au fur et à mesure de mes réflexions nouvelles, ce qui peut se travailler ou retravailler pour LE BIEN DE TOUS ET PAS POUR ME FAIRE MOUSSER !

ALORS, qui m'aime me suit ! Je n'ai pas d'état d'âme et rencontre tous ceux qui m'invitent.

 

PROPOSITION MF ROUX BALANDRAS 29 11 2019

 

RESULTAT DE MON TRAVAIL DE BENEVOLE SUR PLUSIEURS ANNEES

ET DE MON EXPERIENCE d'AMINISTREE ET DE CITOYENNE

 

 

 

TOUS LES QUARTIERS AGREABLES A REGARDER

 

  • UN BEAU QUARTIER DOIT ETRE PROPRE ET ENTRETENU 

    On arrive chaque année, aux fins d'années étincelantes et seul le centre ville profite des largesses financières avec guirlandes et tout le titoum, à commencer par les fastes du beaujolais nouveau ! Pourquoi au détriment des quartiers ! Il faut des guirlandes partout, un père noël en traineau qui fasse le TOUR DE LA VILLE, de Troussier au Garet en passant par Béligny et Belleroche, pensez au bonheur des enfants...enfants pour lesquels, avec le passage du traineau, une association attendrait avec des marrons chauds...tout le mois de décembre (les mercredis après-midi ou samedi après-midi..et les vacances jusqu'à Noël) et donnerait l'impression qu'on fait la fête aux enfants...

  • Attention pour les fauteurs de trouble  : une énorme bêtise (casse, tags, ou feu de poubelles), une semaine de travail gratuit dans un premier temps, à négocier avec la famille (les week-ends par exemple) !

 

 

  • PROPRETE : cours de propreté des quartiers de la ville (toute la ville) aux enfants de CP de toutes les écoles (des cours théoriques puisque pour la pratique, les écoles ont pris les devant depuis longtemps en faisant deux ou trois fois par an le tour du quartier avec des sacs poubelles. Expliquer aux enfants les méfaits de la saleté, l'envahissement des rats, pourquoi on ne jette pas les détrituts n'importe où...DES LA RENTREE DES CLASSE ! On demande aux enfants de faire des dessins sur la propreté, avec un MESSAGE ECRIT PAR LES ENFANTS « Je veux mon quartier propre, j'ai honte de voir la saleté... » des dessins qui seraient affichés partout et qui feraient honte aux aînés !!! Les enfants sont de remarquables ambassadeurs et diraient eux-mêmes à leurs parents et à leurs frères et sœurs qu'ils veulent un quartier propre ! IL VA FALLOIR CIVILISER LES ADULTES.

 

 

EMPLOI ET FORMATION + STAGES

 

  • ON DOIT FAIRE SIGNER UNE CHARTE AUX ADMINISTRATIONS ET AUX ENTREPRISES, pour embaucher des STAGIAIRES, tous ces gamins qui ont des stages de découverte de l'entreprise, c'est une galère sans nom, mais aussi ceux qui sont dans les Missions locales, les agences pour l'emploi, les CAP emploi, ceux qui sont en BTS, etc... TOUT LE MONDE sait que ces stages sont obligatoires ALORS AIDONS NOS DEMANDEURS D'EMPLOI, AIDONS NOS JEUNES QUI DEMARRENT DANS LA VIE !

  • IL FAUT UN SERVICE ENERGIQUE ET EFFICACE DE LA VILLE dédié à l'emploi – une plaie locale - qui mette des panneaux d'affichage en mairie et dans les Maisons de quartier en tenant à jour les proposition d'emplois et de formations ! On ne sait pas qui embauche en ville et dans quel corps de métier ! Ne pas hésiter à l'information par le biais des réseaux sociaux, on n'est jamais trop informé !

 

 

 

 

LE QUOTIDIEN

 

  • COVOITURAGE : les habitants se responsabilisent : on a facebook : qui va où de bonne heure ou très tard, et peut emmener du monde dans son véhicule ? On sait bien que le transport en commun est loin d'apporter ce qu'il faut tôt le matin ou tard le soir ! Ou même que les parkings sont encombrés ????? On peut noter cela dans les maisons de quartier par exemple ou en mairie au service des solidarités !

     

  • LES ETES SONT CHAUDS : chaque été avec les beaux jours, les rodéos empirent dans toute la ville et les quartiers dans lesquels cela résonne le plus ! Déjà revoir le système d'amendes...vérification des véhicules avec d'abord rappel à l'ordre...Tout véhicule bruyant doit être verbalisé qu'il soit en ville ou en quartier !

    ON EST A LA CAMPAGNE JUSTE A COTE, ce ne sont pas les petites routes qui manquent pour y faire de la moto ou du quad ! On sait pertinemment que venir rouler au milieu des habitants et sur les pelouses EST FAIT POUR EMMERDER LA POPULATION, il va falloir enfin être réactif !

    On sait aussi que chaque été, les jeunes ou moins jeunes souhaitent des lieux pour discuter, en dehors des cafés ! Listons des possibilités de lieux dès février, là où on ne gêne pas la population, avec des autorisations sur des dates données (30 avril/30 septembre...) lieux qui seraient surveillés et contrôlés encore une fois, pour éviter les excès de tapage nocturne ! MAIS CES JEUNES AURAIENT UN ENCADREMENT ASSOCIATIF !!!!

  • UN LIEU PAR QUARTIER et les utilisateurs se déplacent car ce ne sera pas EN BAS DES IMMEUBLES , avec encore une fois des EDUCATEURS QUI VIENDRAIENT OUVRIR ET FERMER ET VERIFIER QUE TOUT RESTE EN ORDRE.. Des trousseaux de clés qui se promènent dans la moitié de la population n'est pas admissible !

     

     

  • LAICITE ET VALEURS DE LA REPUBLIQUE : on peut l'apprendre aussi à l'école dès le CP, avec des formules choisies par les enseignants, et une fois par semaine, une application...ou bien des jeux dans ce sens, dans les services jeunesses aussi...

     

    • SERVICES JEUNESSE : là encore il faut que les services soient soutenus et épaulés, avec du matériel nécessaire à leur job et des éducateurs en nombre suffisant ! Ces services encadrent nos futurs citoyens, ils les font écouter, leur apprennent la politesse et le respect ! respectons-les !

       

    • LES SERVICES PUBLICS DE LA VILLE DOIVENT VENIR REGULIEREMENT DANS LES QUARTIERS : depuis des années on veut que les gens sortent de chez eux et aillent en ville faire leurs démarches, CA NE MARCHE PAS ET ON S'OBSTINE CAR ON VEUT A TOUT PRIX AVOIR RAISON !! Et si ça pouvait fonctionner en y mettant de la bonne volonté, de notre côté ! On peut tout de même se donner la peine de venir à la maison de quartier, en résidence, avec des services qui expliquent les marches à suivre de manière globale et individuelle.

       

    • FAIRE CO HABITER LES GENERATIONS : là encore c'est un beau ratage ! Que les jeunes invitent les vieux occasionnellement, oui, et inversement, mais vouloir les mettre dans la même salle est une utopie ! Ca n'a jamais fonctionné !!

       

    • SURVEILLER LES CLAUSES D'INSERTION SIGNEES PAR LES BAILLEURS  ET EN EXIGER AUTANT DES GROSSES ENTREPRISES, DE LA VILLE ET DE L'AGGLO : les quartiers sont revus, améliorés, ou refaits, régulièrement ! Les bailleurs ont signé ces clauses, et on peut demander aussi aux grosses entreprises de la ville, à la ville et à l'agglo également, cette forme de charte visant à savoir OU il y a du travail !

    • Mais on doit aussi demander chaque SEMESTRE pour être réactifs et utiles, combien de personnes des quartiers ont été embauchés (service emploi de la ville)  ! ON VEUT LA TRANQUILLITE, il FAUT OFFRIR L'EMPLOI ! Ou la formation qualifiante !

       

    • LA COMMUNICATION N'EST PAS LE POINT FORT DE LA VILLE : pour toutes sortes de bonnes raisons, forcément (gag), on ne veut jamais informer trop tôt, à croire qu'on ne sait pas faire, et cela n'empêche pas les bruits de circuler !

      CE N'EST PAS UN SCOOP, IL Y A DES TRAVAUX DANS TOUTE LA VILLE ET UNE FORTE RESTRUCTURATION SUR BELLEROCHE !

      Changement de vie, on mêlera la culture à la construction, il y aura QUELQUES EMPLOIS mais dans quels domaines : plus de maçons, de charpentiers, de géomètres, de personnel d'espaces verts, de personnes pour l'entretien (nettoyage) ON N'EN SAIT RIEN, par contre la ville et l'agglo le savent !

      Les emplois possibles sont top secrets...on va en lousder offrir dix postes à des personnes triées sur le volet...COMME SI EN QUARTIER ON POUVAIT FAIRE QUELQUE CHOSE SANS QUE CELA SE SACHE...PAR CONTRE UNE MAUVAISE INFORMATION PEUT AMENER A DE GROSSES GALERES....NOUS NE SOMMES PLUS DES ENFANTS DE CHOEUR DEPUIS LONGTEMPS QUE DIABLE...ET UN PETIT PAPIER DANS UNE BOITE AUX LETTRES ET PAS DANS TOUTES, EST LOIN DE SUFFIRE....

    • IL FAUT UNE CONFERENCE DE PRESSE ET DIRE LES CHOSES HONNETEMENT :

    • Lors de la dernière réunion de pilotage ANRU, Monsieur le sous-préfet a fait remarquer ce manque d'information par le biais de la presse....personne ne lui a répondu que...qui...ne le souhaitait pas et on en est hélas resté là !

      ON A ENCORE DES DOUTES SUR CE SUJET ET DES CERTITUDES SUR D'AUTRES COMME LES PROCHAINES DEMOLITION DES ALOUETTES A DEUX OU TROIS ANS....QU'IL FAUT PREPARER...ET ON PLANCHE ENCORE SUR TELS AUTRES.......LA GRANDE BARRE SERA REMPLACEE PAR UN PARC...ON N'A PAS ENCORE TOUTES LES DONNEES AVEC PRECISION...MAIS IL N'Y AURA PAS D'IMMEUBLE A CET ENDROIT....

       

    • A BELLEROCHE SURTOUT, LE PLUS GROS QUARTIER DE LA VILLE : IL FAUT UNE POLICE DE PROXIMITE AU MOINS EN ILOT  ! Pour nous, habitants, ça coule de source ! On ne veut pas remplir les prisons d'ailleurs cela ne donne rien de bon, mais on veut juste VIVRE EN PAIX ! Pour ma part je dirai qu'il faut bien plus de TRAVAIL NON REMUNERE EN CAS DE BETISE PETITE OU GROSSE, c'est bien plus dissuasif que fermer le délinquant entre 4 murs aux frais de la société ! CETTE POLICE DE PROXIMITE ne figure pas dans le programme ANRU pour le moment !!!!

       

    • L'ADJOINT AUX QUARTIERS DOIT FAIRE LE TOUR DE CHAQUE QUARTIER DE LA VILLE très régulièrement et dans chaque quartier un CTM contrôle technique en marchant, tous les six mois à la demande des services politiques de la ville, une visite plus ciblée, en deux temps sur une journée avec la possibilité d'être rejoints par les habitants. A MON SENS, chaque adjoint devrait aussi partager un quartier de la ville et être accompagnant à ce CTM, afin que CHAQUE ELU CONNAISSE SA VILLE, véritablement, et que la population connaisse enfin les adjoints :

       

Une équipe composée d'un adjoint, d'un conseiller délégué et de conseillers municipaux y compris de l'opposition, doit faire un tour du quartier qui lui est impartit (un samedi au besoin pour ceux qui travaillent) : 11 adjoints + le maire = ville divisée en 12 quartiers.

Octobre et janvier au minimum, un tour de quartier avec véhicules et police, pompiers, doit tourner le soir de 22 h à 24 h pour vérifier les lieux sombres, le manque d'éclairage, les squats et débordements en extérieur, attroupements, les déchetteries à ciel ouvert, les personnes couchant dans la rue – Idem en journée 8 h à 10 h pour pouvoir également voir la population : se renseigner sur le manque de bus sur certains lieux, les difficultés d'accès sur les trottoirs, etc...

 

 

UNE MUNICIPALITE SAINE ET COHERENTE

 

    • UNE EQUIPE EST COMPOSEE DE 11 ADJOINTS ET DE 8 CONSEILLERS DELEGUES MAIS AUSSI DE 19 CONSEILLERS MUNICIPAUX QUI SONT LES BENEVOLES DU CONSEIL MUNCIPAL : pourquoi ? Il faudrait diminuer le défraiement des adjoints et mettre à minima 200 euros mensuels pour le défraiement de chaque CM qui travaille comme tout le monde, use son véhicule, ses souliers, son ordinateur...et est parfois plus présent qu'un adjoint !!!Les élus de l'opposition représentent aussi une partie des habitants de la ville !

    •  

 

UN LOGEMENT POUR TOUS

 

    • LOGEMENT : on bétonne à tout va et c'est presque une bonne chose parfois....à la condition que les prix des logements soit le reflet des moyens financiers de la population ! Les logements neufs sont-ils tous occupés ? Combien de logements inoccupés dans la ville, laissés à l'abandon ? Trouve t-on le moyen de chercher les propriétaires et de les solliciter pour que l'on puisse satisfaire aux listes d'attente ?

       

    • POUR LES SANS ABRIS, LES EXPULSES, CEUX QUI ONT UN CHANGEMENT DE VIE BRUTAL NE LEUR PERMETTANT PAS D'AVOIR UN LOGEMENT MOMENTANEMENT : y a t'il des lieux inoccupés -locaux désaffectés (ex-Sernam?) – qu'on pourrait faire réhabiliter, dans un premier temps, au moins en forme de centre d'hébergements à disposition toute l'année avec des sanitaires des coins couchettes, des cuisines : le tout serait refait par les demandeurs eux-mêmes, auxquels on fournirait l'aide technique et le matériel (sous forme de CDD, de service civique, etc...)  ! Une salle commune permettrait aux institutions de venir à la rencontre de ces personnes pour connaître leurs besoins et les aiguiller. Les restos du cœur ou autres structures d'entraide ferment régulièrement et pour certains, cela signifie ne plus pouvoir se nourrir ! Dans une ville de cette taille, personne ne devrait devoir mendier ni coucher dans la rue, été comme hiver ! Un bureau d'accueil ouvert en continu, avec du personnel adapté, serait réservé dans ces lieux pour recevoir les demandeurs. Lieu unique pour éviter la dispersion de toutes ces énergies, avec emplois à la clé, réseau de surveillance et d'entretien ! On donne déjà à chacun des subventions !

 

 

 

 

COMMERCES

 

    • RUE NATIONALE : elle fut la pierre angulaire de la ville avec ses commerces aujourd'hui en grande partie composée de franchisés...Ne pourrait-on essayer de faire un système de gratuité le samedi après-midi (auto collant à récupérer chez le commerçant « J'achète en ville ») et une journée piétonne un samedi par mois en début de mois, d'une part pour aider ces commerces à survivre, mais aussi refaire vivre cette rue nat.

       

    • MARCHE DE VILLEFRANCHE : pourquoi reste t'il cantonné sur la même place chaque lundi et ne peut-il s'étaler davantage par exemple sur la place des arts ? Afficher des panneaux listant les possibilités de parkings aux alentour – Le personnel de la mairie ne pourrait-il se garer ailleurs le lundi matin (ou co-voiturer ou prendre un bus...) pour laisser place aux commerçants qui ne savent ou poser leurs camions et sont contraints d'aller loin du marché avec leur matériel d'ou un encombrement de la circulation -

       

 

LOCAUX ASSOCIATIFS OUI MAIS SOUS SURVEILLANCE

 

  • Davantage de lieux de rencontres pour les jeunes avec UN ENCADREMENT d'éducateurs formés et courageux, qui ouvrent et ferment les lieux d'occupation avec état des lieux à chaque sortie de local : que tout soit rangé et nettoyé, le matériel respecté ! Si on trouve un lieu désaffecté ou inutilisé , on peut envisager de les faire nettoyer, repeindre, aménager, par les jeunes eux-mêmes, en veillant également à ce qu'ils ne soient pas trop proches de la population pour ne pas gêner (exit les sous-sols d'immeubles) !

  • Renforts de caméras qui fonctionnent donc entretenues très régulièrement !

     

  • Toute casse doit être immédiatement sanctionnée, afin de comprendre ce qu'est la co-habitation cela veut dire un contrôle des lieux chaque mois, un jour différent : sanction : non seulement réparation mais privation de la salle, d'abord deux mois, puis six mois, puis définitivement mais je suis certaine qu'une fois qu'on aurait bien expliqué, cela ne se produirait pas !

     

  • Aucune structure associative ne peut exister si elle ne comprend pas des statuts, un bureau avec à minima un président et un trésorier, un nombre d'adhérents à lister et seuls ces adhérents sont autorisés à occuper un local, même si la cotisation est à 1 euro par personne !

     

  • Toute association se doit de faire une assemblée générale annuelle surtout si elle demande des fonds à la ville, de montrer ses cahiers de présence et son bilan, le tout signé par l'adjoint concerné pour faciliter ensuite la demande de subvention à partir du moment où l'adjoint a constaté la bonne marche de la structure. Une association n'est pas une entreprise et le trop de paperasse est une véritable contrainte à la fonction, SANS POUR AUTANT ETRE LAXISTE ET LAISSER ALLER

     

  • Toutes les associations doivent obligatoirement suivre un cours sur la laïcité et les valeurs de la République, au minima une fois tous les deux ans! On s'étonne que les choses fonctionnent mal mais comme dans tout, il y a un mode d'emploi à assimiler et c'est valable pour TOUT LE MONDE !

  •  

  • LES MAISONS DE QUARTIER (voir l'appellation) , doivent être particulièrement surveillées à renfort de caméras, mais on ne doit pas lésiner sur le personnel et l'aide à apporter à ce personnel Il ne devrait jamais y avoir moins de deux personnes dans chaque lieu ! Il leur faut du matériel, dont informatique et que tous les stagiaires en formation, à tour de rôle tiennent le cyber fonctionnement ! Chaque maison doit avoir au moins trois tablettes ou ordinateurs ! Voir avec la chambre de commerce ou les entreprises qui changent fréquemment leur matériel ! Que les entreprises s'intéressent (si on les sollicite) aux besoins des concitoyens : récupérer c'est lutter contre le gaspillage et les frais supplémentaires ! Utilisons toutes les formules d'embauches possibles, dont le service civique, mais on ne doit pas non plus être sous-payés parce qu'on est dans une maison de quartier !

 

 

 



29/11/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 344 autres membres